Bilan mensuel juin 2017

sonaBonjour tout le monde !

Juin se termine. Un mois chargé d’excellentes lectures lues en prévision de mon tout premier salon de Saint-Maur en Poche (et j’espère pas le dernier, on va se battre !). Ce mois-ci, j’ai lu 8 romans, soit 3807 pages dont 2 coups de coeur, 4 excellentes lectures et découvertes et 2 lectures moyennement appréciées ! Merci Armelle Carbonel, merci Johana Gustawsson, merci Sandrone Dazieri, merci Nicolas Lebel, merci Olivier Norek et merci Jacques Saussey <3 Merci pour vos romans du tonnerre et merci pour les moments partagés lors de ce SMEP 2017 de rêve !

Criminal Loft d’Armelle Carbonnel 5/5
Résumé
Huit condamnés à mort ont été sélectionnés pour un show de télé-réalité. Chaque semaine, en direct, vous avez le pouvoir de les éliminer.
Un lieu : le sanatorium de Waverly Hills, aux États-Unis.
Entre ses murs doit se dérouler le show de télé-réalité le plus extrême de l’histoire.
Huit criminels y sont enfermés. Surveillés nuit et jour, ils sont prêts à tout, surtout au pire, pour convaincre des millions de téléspectateurs qu’ils méritent de vivre. Leur sort est entre vos mains…

Mon avis en bref
Au programme : un « Secret Story » de condamnés à mort. Des secrets à découvrir, un sanatorium hanté et une belle critique des émissions de télé-réalité et de notre société. Un scénario bien ficelé, des personnages à la psychologie bien peaufinée. Un excellent premier thriller !
Retrouvez ma chronique complète en cliquant sur le titre du roman.

 

L’heure des fous de Nicolas Lebel 5/5
Résumé
Une plongée dans l’univers des SDF. Paris : un SDF est poignardé à mort sur une voie ferrée de la gare de Lyon. « Vous me réglez ça. Rapide et propre, qu’on n’y passe pas Noël », ordonne le commissaire au capitaine Mehrlicht et à son équipe : le lieutenant Dossantos, exalté du code pénal et du bon droit, le lieutenant Sophie Latour qui panique dans les flash mobs, et le lieutenant stagiaire Ménard, souffre-douleur du capitaine à tête de grenouille, amateur de sudoku et de répliques d’Audiard… Mais ce qui s’annonçait comme un simple règlement de comptes entre SDF se complique quand le cadavre révèle son identité. L’affaire va entraîner le groupe d’enquêteurs dans les méandres de la Jungle, campement de fortune au cœur du bois de Vincennes, dans le dédale de l’illustre Sorbonne, jusqu’aux arrière-cours des troquets parisiens, pour s’achever en une course contre la montre dans les rues de la capitale. Il leur faut à tout prix empêcher que ne sonne l’heure des fous…

Mon avis en bref
Excellent polar parisien mené de main de maître par Nicolas Lebel. Suspense, personnages géniaux, intrigue au top… Mon cher Nicolas, tu as une fan de plus !
Retrouvez ma chronique complète en cliquant sur le titre du roman.

 

Surtensions d’Olivier Norek 5/5 Coup de cœur !
Résumé
Cette sœur acceptera-t-elle le marché risqué qu’on lui propose pour faire évader son frère de prison ? De quoi ce père sera-t-il capable pour sauver sa famille des quatre prédateurs qui se sont installés dans sa maison ? Comment cinq criminels – un pédophile, un assassin, un ancien légionnaire serbe, un kidnappeur et un braqueur – se retrouvent-ils dans une même histoire et pourquoi Coste fonce-t-il dans ce nid de vipères, mettant en danger ceux qui comptent le plus pour lui ?
Des âmes perdues, des meurtres par amour, des flics en anges déchus : la rédemption passe parfois par la vengeance…

Mon avis en bref
Pouah ! Coup de coeur ! J’ai aimé Code 93 (quoique vraiment trop « propre », j’ai adoré Territoires mais j’ai surkiffé Surtensions ! Foncez sans hésiter !
Retrouvez ma chronique complète en cliquant sur le titre du roman.

 

Block 46 de Johana Gustawsson 5/5
Résumé
Falkenberg. Le commissaire Bergström découvre le cadavre terriblement mutilé d’une femme.
Londres. Profileuse de renom, Emily Roy enquête sur une série de meurtres d’enfants. Les corps présentent les mêmes blessures que la victime suédoise : trachée sectionnée, yeux énucléés et un mystérieux Y gravé sur le bras.
Étrange serial killer, qui change de lieu de chasse et de type de proie…
En Suède, Emily retrouve Alexis Castells, une écrivaine spécialisée dans les tueurs en série. Ensemble, elles se lancent dans une traque qui va les conduire jusqu’aux atrocités du camp de Buchenwald, en 1944.

Mon avis en bref
Mélanger thriller et camp de concentration, il fallait oser ! C’est dorénavant chose faite et Johana Gustawsson s’en sort à merveille ! Un très bon thriller très bien documenté et avec une super intrigue ! En écrivant ce bilan, je me demande bien pourquoi j’ai mis seulement 4/5… La note monte à 5/5 !
Retrouvez ma chronique complète en cliquant sur le titre du roman.

 

Le loup peint de Jacques Saussey 5/5 Coup de coeur !
Résumé
Vincent Galtier est vétérinaire dans une petite ville de l’Yonne, près d’Auxerre. Depuis la mort accidentelle de son fils, son couple est à la dérive. Seule, Marion, sa maîtresse, parvient à lui faire vivre quelques rares moments d’oubli. Une nuit, alors qu’il vient de la quitter et traverse une forêt isolée pour rentrer chez lui, les passagers d’une voiture inconnue lui tirent dessus et tentent de le précipiter dans un ravin. Lorsque Vincent arrive finalement à son domicile, après leur avoir échappé de justesse, c’est pour y découvrir une scène de massacre. Il y en aura d’autres. Le cauchemar ne fait que commencer…

Mon avis en bref
Le loup peint est un thriller machiavéliquement sexy (et l’inverse 🙂 ). Aucune phrase n’est superflue, aucun élément n’est donné en trop. Tout sert à l’histoire et cet énorme puzzle de vies qui semblent ne rien avoir en commun se construit sous nos yeux impuissants. Effet page turner garanti !
Retrouvez ma chronique complète en cliquant sur le titre du roman.

 

Une forêt obscure de Fabio M. Mitchelli 3/5
Résumé
À Montréal, Luka diffuse sur le Web les images des animaux qu’il torture, puis celles de son amant qu’il assassine à coups de pic à glace. Pour enquêter sur une telle affaire, il faut un flic borderline comme Louise Beaulieu.
En Alaska, dans la petite ville de Juneau, deux jeunes filles sont découvertes en état de choc. Pour comprendre, il faut un flic comme Carrie Callan, qui va exhumer les vieux secrets et regarder le passé en face.
Le point commun à ces deux affaires : Daniel Singleton, un tueur en série. Du fond de sa cellule, il élabore le piège qui va pousser Louise à aller plus loin, toujours plus loin… Jusqu’à la forêt de Tongass, là ou le mensonge corrode tout, là ou les pistes que suivent les deux enquêtrices vont se rejoindre.
Ce roman est librement inspiré du meurtre commis par Luka Rocco Magnotta en 2012, ainsi que des crimes de Robert Christian Hansen, qui a violé et assassiné 17 femmes entre 1971 et 1983.

Mon avis en bref
J’attendais beaucoup de ce roman mais malheureusement je n’ai pas réussi à accrocher. Peut-être le côté true crime qui m’a enlevé tout suspense et effet addictif même si l’auteur prend quelques libertés par rapport à la réalité. Le récit se construit autour de deux meurtriers tristement célèbres : Luka Rocco Magnota, le dépeceur de Montréal et Robert Christian Hansen, sérial violeur et serial killer des années 70 et 80.

Même si je n’ai pas adhéré au style, c’est toutefois un roman très bien documenté et un voyage entre Montréal et l’Alaska. Je l’ai lu pendant la canicule et ça fait du bien 🙂 L’accent chantant des Québécois m’a agréablement accompagné pendant ma lecture.

 

Tu tueras le Père de Sandrone Dazieri 5/5
Résumé
Non loin de Rome, un homme affolé tente d’arrêter les voitures. Son fils de 8 ans a disparu et le corps de sa femme gît, décapité, au fond d’une clairière.
Le commissaire Colomba Caselli ne croit pas au drame familial et fait appel à un expert non conventionnel : Dante Torre. Aussi ironique que paranoïaque, il n’est pas un spécialiste en disparitions d’enfants pour rien. Kidnappé à l’âge de 6 ans, il a grandi enfermé dans un silo à grains avant de parvenir à s’échapper. Pendant des années, son seul contact avec l’extérieur a été son mystérieux geôlier, qu’il appelle « le Père ». Et Dante en est sûr aujourd’hui : le Père est de retour…

Mon avis en bref
Grand vainqueur du Prix Saint-Maur en Poche Polar 2017 ! Un excellent thriller à la fin époustouflante !
Retrouvez ma chronique complète en cliquant sur le titre du roman.

 

Au fond de l’eau de Paula Hawkins 3/5
Résumé
Une semaine avant sa mort, Nel a appelé sa sœur, Julia. Qui n’a pas voulu lui répondre. Alors que le corps de Nel vient d’être retrouvé dans la rivière qui traverse Beckford, Julia est effrayée à l’idée de revenir sur les lieux de son enfance. De quoi a-t-elle le plus peur ? D’affronter le prétendu suicide de sa sœur ? De s’occuper de Lena, sa nièce de quinze ans, qu’elle ne connaît pas ? Ou de faire face à un passé qu’elle a toujours fui ? Plus que tout encore, c’est peut-être la rivière qui la terrifie, ces eaux à la fois enchanteresses et mortelles, où, depuis toujours, les tragédies se succèdent.

Mon avis en bref
Ma petite déception du mois. J’ai trouvé le roman un peu mou mais très bien ficelé. L’eau, personnage omniprésent, vous apportera un peu de fraîcheur si vous lisez ce roman cet été à la plage 🙂
Retrouvez ma chronique complète en cliquant sur le titre du roman.