Potens d’Ingrid Desjours

Ma note : 3,25/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Potens
Auteur : Ingrid Desjours
Éditeur grand format : Plon, collection Nuit Blanche
Date de sortie grand format :
Éditeur poche : Pocket
Date de sortie poche : 9 juin 2011
Nombre de pages en poche : 384 pages

Résumé : Club de surdoués ou rassemblement de détraqués ? La frontière paraît bien fine pour Garance Hermosa. La psycho-criminologue a infiltré Potens, une confrérie de génies, pour résoudre un crime. Celui de Charlotte, membre du cercle, ébouillantée puis poignardée à mort.
Mais Garance joue un jeu dangereux. Ces hauts QI excellent dans l’art de la manipulation, de l’intimidation et du chantage. Et la jeune femme garde en elle certains souvenirs douloureux qui pourraient bien la faire couler à pic. Car au club Potens, l’intelligence est plus affûtée qu’une lame de couteau.

Ce que j’en ai pensé

Je suis une grande fan d’Ingrid Desjours. Une fois n’est pas coutume, j’ai commencé à découvrir sa plume avec ses dernières parutions. Les Fauves a été un immense coup de cœur en 2017 et pareil pour La Prunelle de ses yeux. En bonne fan, je m’étais procurée tous ses romans et l’année dernière j’ai entamé sa bibliographie depuis le début avec Écho, que j’avais plutôt bien aimé mais sans le petit plus des deux derniers. Mon avis pour Potens, son second roman et la suite d’Écho, est un peu plus mitigé.

Le roman commence fort avec un meurtre trash et bien décrit ! Tout ce que j’aime ! Ça commençait fort mais le rythme s’est ralenti ensuite pour laisser la place à quelque chose de plus lent et nous permettre de savourer l’enquête et l’infiltration de Garance dans un club de surdoués, Potens.

Comme pour le premier roman, le thème choisi est parfaitement documenté et développé. J’ai appris beaucoup de choses sur les personnes HQI (Haut Quotient Intellectuel). Le style d’Ingrid Desjours est toujours aussi passionnant et addictif !

Le prochain dans ma PAL : Sa vie dans les yeux d’une poupée. Et j’ai hâte !