La fille d’avant de JP Delaney, Editions Mazarine

Ma note : 5/5

Résumé

Après un drame éprouvant, Jane cherche à tourner la page. Lorsqu’elle découvre le One Folgate Street, elle est conquise par cette maison ultra moderne, chef d’oeuvre de l’architecture minimaliste, parfaite. Mais pour y vivre, il faut se plier aux règles draconiennes imposées par son architecte, Edward Monkford, aussi mystérieux que séduisant. Parmi celles-ci : répondre régulièrement à des questionnaires déconcertants et intrusifs. Peu à peu, Jane acquiert une inquiétante certitude : la maison est pensée pour transformer celui qui y vit. Or elle apprend bientôt qu’Emma, la locataire qui l’a précédée et qui lui ressemble étrangement, y a trouvé une fin tragique.
Alors qu’elle tente de démêler le vrai du faux, Jane s’engage sur la même pente, fait les mêmes choix, croise les mêmes personnes… et vit dans la même terreur que la fille d’avant.

Ce que j’en ai pensé

Tout d’abord, je souhaite remercier toute l’équipe des éditions Mazarine pour l’envoi de ce beau livre. Un objet magnifique, épuré (comme la maison du One Folgate Street) avec une belle couverture rigide et un titre en relief qui se devine à la lumière. Les tranches d’un beau rouge sang mettent l’ambiance ! Une édition qui m’a rappelé le Carmilla de Sherida le Fanu que j’ai lu récemment.

La fille d’avant est un excellent thriller qui m’a beaucoup fait penser à Derrière les portes de B.A. Paris que je venais de lire pour son côté manipulation et belle maison anglaise, à 50 nuances de Grey pour la domination sexuelle (mais en bien écrit) et à La fille du train pour l’histoire avant/après avec un chapitre du point de vue d’Emma, puis un du point de vue de Jane et ainsi de suite, comme dans les journaux intimes des trois femmes du roman de Paula Hawkins.

Encore une fois, je reste dans le thème de la perversion, la manipulation, les faux-semblants, les apparences trompeuses… avec cet excellent thriller psychologique qui m’a tenue en haleine quelques jours ! Encore un peu et je vais me sentir visée 😀

Petit plus pour la fin, et toutes ses révélations, que je n’ai pas toutes vues arriver même si j’ai flairé le coupable d’assez loin.

Je vous le recommande vivement. Tous les ingrédients d’un bon roman sont là : des bons personnages, un texte bien écrit, du suspense et des rebondissements ! Foncez en librairie !