Cyanure de Laurent Loison

Ma note : 5/5 Alerte coup de cœur !

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Cyanure
Auteur : Laurent Loison
Éditeur grand format : Hugo & Cie, collection Hugo Thriller
Date de sortie grand format : 21 septembre 2017
Nombre de pages : 448 pages

Résumé : Branle-bas de combat au 36, quai des Orfèvres. Toujours assisté de sa complice Emmanuelle de Quezac et du fi dèle capitaine Loïc Gerbaud, le célèbre et impétueux commissaire Florent Bargamont se trouve plongé dans une enquête explosive bien différente des habituelles scènes macabres qui sont sa spécialité.
Un ministre vient en effet d’être abattu par un sniper à plus de 1200 m. Sachant que seules une vingtaine de personnes au monde sont capables d’un tel exploit, et que le projectile était trempé dans du cyanure, commence alors la traque d’un criminel particulièrement doué et retors.
Les victimes se multiplient, sans aucun lien apparent et n’ayant pas toutes été traitées au cyanure. Balle ou carreau d’arbalète, la précision est inégalée. Ont-ils affaire à un ou plusieurs tueurs ? Un Guillaume Tell diaboliquement efficace se promène-il dans la nature ?
Tandis que Barga doit faire face à de perturbantes révélations et se retrouve dans une tourmente personnelle qui le met K.O., les pistes s’entremêlent jusqu’au sommet de l’État, où le président de la République n’est peut-être pas seulement une cible.

Ce que j’en ai pensé

Si vous avez lu l’interview faite avec Laurent, vous savez que Cyanure est un roman hors du commun. Il va vous falloir de l’ouverture d’esprit pour vous laisser embarquer dans la fin unique promise par l’auteur. J’ai testé et j’approuve complètement ! C’est intense et immersif comme prévu !

Mais parlons un peu du roman dans son intégralité. Cyanure est le second roman de Laurent Loison. Il sort le 21 septembre chez Hugo Thriller et tous les bons libraires. Charade, son premier a épaté une grande majorité de lecteurs, dont moi ! Nous y avons rencontré le commissaire Florent Bargamont, dit « Barga » et Emmanuelle De Quézac. Nos deux nouveaux flics chouchous !

C’est avec un plaisir non dissimulé que je les ai retrouvés dans Cyanure pour la suite de leurs aventures ! Ils y mènent tambours battants une nouvelle enquête, politique mais pas que, qui touche la nation entière via le Président ! Pour autant, il n’est pas obligatoire de lire Charade avant Cyanure.

Le style de l’auteur s’est affûté entre les deux romans. Chaque phrase est choisie, travaillée et n’est pas là par hasard. La notion de jugement est omniprésente, du prologue au chapitre final. Une oeuvre ! Un coup de maître et un coup de cœur ! Merci Laurent 🙂