Lux de Maud Mayeras

Ma note : 5/5 Coup de cœur !

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Lux
Auteur : Maud Mayeras
Éditeur grand format : Anne Carrière
Date de sortie grand format : 6 octobre 2016
Nombre de pages : 380
Résumé : C’est l’histoire d’un retour, d’une sentence et d’une vague qui monte à l’horizon.
2016. Antoine Harelde débarque à Ceduna, dans les terres arides du sud de l’Australie.
Vingt ans auparavant, il a passé un été dans cette petite ville perdue et, en l’espace de trois mois qui l’ont vu quitter l’adolescence, il a connu la joie, l’amitié, l’amour et l’horreur.
Aujourd’hui il est un homme. Il n’a pas oublié, il n’a rien pardonné.
Mais la justice prend d’étranges et inquiétantes couleurs à la lumière de l’apocalypse.
Ballade meurtrière sur fond de fin des temps, Lux est le roman de la confirmation d’une jeune auteure au sommet de son art.

Ce que j’en ai pensé

Il y a un an je ne connaissais pas Maud Mayeras. Depuis j’ai modifié mon top 5 d’auteurs préférés ! En octobre 2016, je l’ai rencontrée à une dédicace organisée par La Griffe Noire. J’ai pris une première claque tout de suite après avec Hématome. Qui me hante toujours. Un coup de cœur !

J’ai commencé l’année 2017 avec Reflex, son second roman. Quasi coup de cœur mais vraiment pas loin ! Et là, Lux… ça m’a touché, ça m’a ému, ça m’a donné la chair de poule, ça m’a mis les larmes aux yeux et ça m’a scotché à mon canapé tout un dimanche après-midi.

Ne me demandez pas ce qu’est l’histoire, je ne pourrais rien répondre de plus clair que le cryptique résumé de la quatrième de couverture. Lux c’est une histoire, Lux c’est un roman noir plus qu’un thriller où Maud vous prend la main pour vous emmener de sa douce voix plume dans un piège addictif. Plume qui m’a emporté comme celle de Mathias Malzieu avec son côté poétique noir. Une putain de plume pour un putain de coup de cœur ! « Bordel d’étron en chaussette » c’était bon !

« Il n’entendait plus les étoiles depuis la cabane, et elles lui manquaient. »

Lux se passe en Australie. Et ce pays devient un personnage. On sent la terre, la chaleur de ce désert en bord de mer. On sent la nature et les éléments, c’est puissant ! Comme Maud nous l’expliquait au salon polar Rosny soit Qui mal Y Pense 2017, c’est la première fois que le récit est situé géographiquement, à la demande de son éditrice. Elle ne savait pas où placer l’action et le hasard d’un doigt posé les yeux fermés sur une mappemonde a trouvé l’Australie du Sud et la ville de Ceduna.

Laissez-vous emporter dans ce voyage sombrement humain, alternant passé et présent, avec Antoine, Lark, Hunter et tant d’autres ! On en parle en commentaire 🙂