Reflex de Maud Mayeras

Résumé de l’éditeur

Photographe de l’identité judiciaire, Iris Baudry est discrète, obsessionnelle, déterminée. Disponible nuit et jour, elle shoote en rafales des cadavres pour oublier celui de son fils, sauvagement assassiné onze ans auparavant.
Mais une nouvelle affaire va la ramener au coeur de son cauchemar : dans la ville maudite où son enfant a disparu, un tueur en série s’est mis à sévir. Et sa façon d’écorcher ses victimes en rappelle une autre…
La canicule assèche la ville, détrempe les corps et échauffe les esprits, les monstres se révèlent et le brasier qu’Iris croyait éteint va s’enflammer à nouveau dans l’objectif de son reflex.

Ce que j’en ai pensé

Et voilà, encore un livre « baffe-dans-ta-gueule-et-coup-de-pied-retourné » avec double effet kiss cool à la fin !

Franchement, Maud, tu me scotches ! Même si je l’ai moins aimé qu’Hématome, j’ai énormément accroché à l’histoire d’Iris. On rentre dedans dès les premières pages et on sait qu’on ne sortira pas indemne de cette lecture. L’ouverture sur la scène de meurtre qui ramène Iris 11 ans en arrière avec l’assassinat brutal de son fils est poignante. Iris est un personnage attachant, abîmé, handicapé par son bégaiement. Elle est touchante et émouvante et le récit à la première personne nous permet une identification et une compassion immédiate !

J’ai adoré l’histoire parallèle qui débute au début du siècle dernier jusqu’à nos jours. J’ai cherché toutes les options possibles pour rattacher les vies des personnages d’antan et actuel. Mais je suis tombée à côté de la plaque à chaque fois 😉 Et ça, j’aime !

On avance plutôt tranquillement dans les trois premiers quarts du roman et bam ! grosse tarte comme Maud sait te les balancer ! Il reste encore pas mal de pages et on est vigilant sur le retour. On baisse la garde et on se prend un coup de batte quand on s’y attend le moins !

J’aimerai tellement en parler plus précisément mais je ne peux pas vous spoiler cette pépite ! Envoyez-moi un message si vous voulez échanger sans spoiler 😉

Ma note : 5/5