Hématome de Maud Mayeras

Résumé de l’éditeur

Dans une chambre d’hôpital, une jeune femme se réveille péniblement. Elle ne sait ni qui elle est, ni pourquoi son corps la fait autant souffrir : sa mémoire est comme effacée.
À son chevet, Karter, son compagnon, effondré, lui apprend qu’on l’a agressée, puis violée. Dès sa sortie, Emma, assaillie par des flashs terrifiants, tente de reconstituer le puzzle de sa vie. Qui l’a agressée alors qu’elle attendait un enfant ? Quel grand malheur a mis un terme à sa carrière ? Et pourquoi le silence la sépare-t-il de son père depuis toutes ces années ?
Bribe par bribe, les souvenirs ressurgissent, sans apporter compréhension ni réconfort. Emma croise des personnages de plus en plus inquiétants et la mort semble peu à peu tout recouvrir autour d’elle…

Ce que j’en ai pensé

Ce livre est une baffe monumentale ! Une fenêtre pour s’échapper du quotidien pendant quelques heures. Un livre qui remue la tête et les tripes ! Une révélation ! Une pépite !

Avant de vous parler de l’œuvre, il faut absolument que je vous parle de l’auteure. Un coup de foudre ! Je l’ai rencontrée à une séance de dédicace à la libraire La Griffe Noire de Saint-Maur-des-Fossés. J’y ai été traînée (oui, de force. Au moins) par Athénaïs d’Un bouquin dans la tasse, que je remercie vivement pour la double découverte : la belle librairie colorée pleine de merveilles et Maud Mayeras.

Maud Mayeras a 34 ans et 3 romans. Nous avons passé quelques savoureuses petites heures à échanger, entre deux signatures pour d’autres fan. Nous avons parlé de thé, de thrillers, de Musso (les deux),des gâchettes et des détentes, des vaisseaux spatiaux, des costumes, des appareils gratuits, du GHB, d’esprit mal placé… c’était un fourmillement d’anecdotes rien que pour nous et que je garderai en mémoire grâce à mes trois belles dédicaces, drôles, fines et qui reprennent un peu tout ça ! Merci Maud !

Ça, c’est fait 😉 Revenons à l’ouvrage en lui-même.

J’avais jeté un œil sur les avis d’Hématome, le premier roman de Maud Mayeras, sorti en 2006, et qui devait être mon seul achat de la journée dédicace (oui, je suis faible et j’ai acheté les trois romans :D). Je n’ai croisé aucun avis négatif, ce qui est plutôt rare. En général, il y a toujours des gens et aiment et des gens qui n’aiment pas. Bah pas là ! Tous sont non seulement positifs mais excellents ! Et, mouton que je suis, je partage l’avis de la Toile sur cette œuvre magistrale ! Les phrases sont courtes, le rythme est incisif, on s’en prend plein la tronche et j’aime ça (dans les livres) !

Emma se réveille dans une chambre d’hôpital après 4 jours de coma et une perte de mémoire totale. Pendant 300 pages, on va vivre ses traumatismes, suivre ses questionnements, se souvenir avec elle de sa vie d’avant et de son passé qu’elle a totalement oublié. On a mal avec elle et pour elle. On a peur avec elle. On est perdu avec elle. On est déchiré avec elle. On cherche absolument à découvrir l’identité du monstre responsable. Les indices se révèlent en même temps que les souvenirs qui remontent, par bribes mystérieuses. Saurez-vous les distinguer et résoudre l’énigme qui mène à l’effroyable vérité ? Oserez-vous vous plonger dans l’horreur et affronter l’inacceptable ?

J’avais deviné quelques points du dénouement, mais avec beaucoup de doutes et deux ou trois scénarios possibles. Ça n’a pas gâché ma lecture, au contraire, j’ai avidement continué pour confirmer (ou pas) mes soupçons. Tous les ingrédients du parfait thriller sont là : un crime innommable, un monstre qu’on va aimer détester, une victime à laquelle on s’attache, la tension qui monte au fil des pages, jusqu’au dénouement final, une baffe…

Vous êtes encore là ? Vous n’avez pas filé en libraire ? (Hey toi ! Ferme la fenêtre d’Amazon s’il te plait !) Je ne sais pas ce qu’il vous faut de plus pour être convaincu 😉

Bon, par contre, j’ai un problème : je suis incapable de lire quoique ce soit d’autre aujourd’hui ! Mais je suis bien contente d’avoir déjà acheté Reflex et Lux, les deux autres romans de Maud 😉

Ma note : 5/5