Catégories
Luciole chroniqueuse

Du plomb dans la tête de Olivier Bocquet

Ma note : 3,5/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Du plomb dans la tête
Auteur : Olivier Bocquet
Éditeur poche : Pocket
Date de sortie poche : octobre 2022
Nombre de pages : 408 pages

Résumé : Ce n’est qu’en sentant le plomb fondu couler dans ses orbites que Thomas Bourriol a compris qu’il ne verrait plus.
Que s’il survit, désormais, ce sera pour crier vengeance.  Une vengeance aveugle…
Que s’est-il passé, cette nuit-là, au fin fond de la forêt de Fontainebleau ? À en juger par les policiers mis sur l’affaire, un lieutenant gaffeur et une stagiaire sans expérience, personne ne s’en soucie vraiment. Un « monstre », pourtant, rôde dans la ville. Et il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir…

Ce que j’en ai pensé

Âmes sensibles, s’abstenir ! La scène d’ouverture marquera vos mirettes à jamais ! Si je puis me permettre : Le héros se prend une coulée de plomb directement dans les yeux et c’est fatal !

Enfin, pas si fatal que cela car Thomas Bourriol survit, miraculeusement, à sa séance de torture. Pour résoudre son affaire, la police de Fontainebleau lui colle William Toulouze, le Gaston Lagaffe de service et Rachel Kuklinski qui fait son premier jour de service. Ça ne fait pas très sérieux mais ça passe pas trop mal. Le duo fonctionne bien. C’est l’essentiel !

Le reste est un peu cliché. La scène d’ouverture est la seule atroce du bouquin. En général j’en espère un peu plus (sadique que je suis) après une si bonne mise en bouche. L’enquête, par nos deux flics gaffeur ou débutant, est très scolaire. L’identité du tortionnaire n’est pas des plus subtil mais c’est plutôt bien amené pour celles et ceux qui lisent moins de polar que moi !

Côté positif, j’ai beaucoup aimé les descriptions de la sensation de cécité. J’ai trouvé cela plutôt bien foutu.

Bref, un bon polar mais pas le meilleur de l’année !

3 réponses sur « Du plomb dans la tête de Olivier Bocquet »

Tu me fais rire Lucile. Pour en prendre plein les mirettes, tu dois déjà avoir lu  » la prunelle de ses yeux » d’Ingrid Desjours. Si ce n’est pas le cas, fonce. Vas y à l’aveugle. Fais moi confiance.

Ohhh ouiii. THE pépite. Gabriel et Maya, c’est pour la vie. Rien que de regarder la couverture, j’en ai plein la vue. Le boulot qu’elle a fait là, Ingrid. ❤️

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :