Le douzième chapitre de Jérôme Loubry

Ma note : 4,75/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Le douzième chapitre
Auteur : Jérôme Loubry
Éditeur grand format : Calmann-Lévy noir
Date de sortie grand format : 19 septembre 2018
Éditeur poche : Le Livre de Poche
Date de sortie poche : 4 septembre 2019
Nombre de pages : 360 pages

Résumé : Été 1986. David et Samuel ont douze ans. Comme chaque année, ils séjournent en Vendée, au bord de l’océan, dans le centre de vacances appartenant à Vermont Sidérurgie, l’employeur de leurs parents. Ils font la connaissance de Julie, une jeune fille de leur âge, et les trois enfants deviennent inséparables. Mais une ombre plane sur la station balnéaire et les adultes deviennent mystérieux et taciturnes. Puis, alors que la semaine se termine, Julie disparaît.
Trente ans plus tard, David est devenu écrivain, Samuel est son éditeur. Depuis le drame, ils n’ont jamais reparlé de Julie. Un jour, chacun reçoit une enveloppe. À l’intérieur, un manuscrit énigmatique relate les événements de cet été tragique, apportant un tout nouvel éclairage sur l’affaire.

Ce que j’en ai pensé

J’ai rencontré Jérôme Loubry lors du salon Rosny soit qui mal y pense en 2018 à la FNAC de Rosny. D’emblée, le courant était passé et je lui avais pris son premier roman, Les chiens de Detroit. Un roman à l’atmosphère particulière, ressemblant à du King mais avec un truc en plus. En lisant ce second roman, j’ai compris que le truc en plus c’est la patte de Jérôme ! Et là j’adore quand l’auteur vit dans son texte ! Ce second roman, Le douzième chapitre, sort aujourd’hui en poche en même temps que Les refuges, le troisième, en grand format. Filez-donc en librairie indépendante (ou le géant des brumes viendra vous manger) !

On quitte l’Amérique et Detroit. On quitte les monstres de brumes. Mais on en retrouve d’autres, en Vendée, à Saint-Hilaire-de-Riez, moins mystiques. Le récit est construit sous la forme d’un passé / présent particuliers. Le passé est revécu à travers un manuscrit que David, Samuel et une troisième personne ont reçu en 2016. Ce manuscrit raconte la triste histoire du dernier été et de la dernière innocence de deux jeunes garçons. David et Samuel passent tous leurs étés avec leurs parents dans le village où la plupart des employés d’une usine de sidérurgie passent leurs vacances. Ils font la connaissance de Julie, une jeune fille de leur âge qui est là aussi pour l’été avec sa Tatie mais sans lien avec l’usine. Leur innocence d’enfant les rend aveugle quant aux problèmes des adultes sur la fermeture proche de l’usine. Et quand en plus il y a une disparition, ça devient dramatique.

On suit David et Samuel adultes qui retrouvent cet été tragique. Mais pourquoi ce titre ? Parce que dans le manuscrit ce chapitre est unique. Il est la clef pour comprendre tous les événements de cet été de 1986. Comment ? Lisez-le pour le savoir et cela vous aidera à résoudre cette énigme de disparition !