La menace de S. K. Tremayne

Ma note : 4/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : La menace
Auteur : S. K. Tremayne
Éditeur grand format : Presses de la Cité
Date de sortie grand format : 2 mars 2017
Éditeur poche : Pocket
Date de sortie poche : 8 mars 2018
Nombre de pages en poche : 384 pages

Résumé : Sur les falaises de Penwith, au sud-ouest de l’Angleterre, Rachel prend ses marques dans la majestueuse demeure de son mari, David, avec l’impression d’avoir enfin trouvé sa place. Et se réjouit de l’affection de son jeune beau-fils, Jamie, 8 ans. Elle, issue des quartiers pauvres de Londres, lui, riche et beau veuf, ils sont prêts pour une nouvelle vie. Mais, très vite, Rachel est alertée par le comportement troublant de Jamie, ses absences et ses rêves prémonitoires. Peu à peu, le sentiment d’isolement et la solitude s’abattent sur la maison, tandis que ressurgit le souvenir pesant de Nina, la première femme de David, morte dans un mystérieux accident. Alors que le doute et la suspicion semblent s’insinuer partout, Jamie prédit à Rachel qu’elle mourra à Noël…

Ce que j’en ai pensé

Après l’excellent Doute, S. K. Tremayne revient avec La Menace. Un roman tout aussi psychologique et familial que le premier mais il m’a manqué la pointe de suspense du premier.

On reste dans le même esprit de huis-clos oppressant, mais cette fois, nous sommes sur une île en Cornouailles, dans une immense et magnifique demeure. Une ambiance noire à la Hitchcock avec la nature et les décors qui noircissent encore plus le tableau des personnages sombres et plein de secrets. Rachel épouse un riche et récent veuf, David Kerthen, papa du petit Jamie, 8 ans. David est souvent absent pour son travail et Rachel et Jamie se retrouvent seuls dans ce grand manoir glauque. Jamie est un enfant étrange et un soir, il annonce à Rachel qu’elle mourra à Noël. Paranormal ou folie ? Il se passe des événements bien étranges ! Les chapitres font le le décompte des jours avant Noël et l’approche de la terrible prémonition !

L’auteur a souhaité mettre en avant ses origines et sont histoire familiale. L’île de Cornouailles est un personnage à part entière et les histoires de mines d’étain sur les falaises créent une atmosphère étrange.

C’est fou, c’est angoissant. La Menace va vous surprendre avec cette fin insensée qui tombe après une apnée de quelques 300 pages !