Le doute de S. K. Tremayne

Ma note : 5/5 alerte coup de cœur !

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Le doute
Auteur : S. K. Tremayne
Éditeur grand format : Presses de la Cité
Date de sortie grand format : 2 septembre 2015
Éditeur poche : Pocket
Date de sortie poche : 9 mars 2017
Nombre de pages en poche : 384 pages

Résumé : Un an après le décès accidentel de Lydia, l’une de leurs filles jumelles, Angus et Sarah Moorcroft quittent Londres pour oublier le drame. Ils s’installent sur une petite île écossaise, qu’ils ont héritée de la grand-mère d’Angus, au large de Skye.
Mais l’emménagement ne se passe pas aussi bien que prévu. Le comportement de Kirstie, leur fille survivante, devient étrange : elle se met à affirmer qu’elle est en réalité Lydia. Alors qu’un brouillard glacial enveloppe l’île, l’angoisse va grandissant… Que s’est-il vraiment passé en ce jour fatidique où l’une des deux soeurs a trouvé la mort ?

Ce que j’en ai pensé

Le Doute. Ou un titre VF hyper bien choisi. Il nous habite, nous lecteurs, mais aussi les protagonistes. Il est partout et s’infiltre sournoisement au cours de notre lecture ! J’ai adoré ! Entre les versions différentes, la culpabilité, les remords, les doutes, les questions, on ne se perd pas du tout mais on ne sait plus qui croire. Du tout. Et jusqu’à la dernière ligne !

Bravo S. K. Tremayne pour ce magnifique thriller psychologique sur la gémellité. Angus et Sarah sont les parents de deux petites jumelles monozygotes parfaitement identiques. Tragiquement, l’une d’elle décède et ils sont persuadés que Kirstie est la survivante. Mais ne serait-ce pas plutôt Lydia ? Le doute je vous dit ! Du début à la fin, on ne sait plus qui croire, ni les parents, ni la rescapée… dans cette histoire glauquissime !

En plus de ce doute affreux qui nous obsède complètement, on est plongé dans l’Ecosse profonde, sur une île minuscule au milieu d’une mer déchaînée. La fin de roman est l’aopéthéose de tout ce récit et se déroule pendant la tempête du siècle ! J’ai eu froid chez moi, à l’abri et heureuse de ne pas terminer ce roman un soir d’orage 🙂

Un roman qui m’a fait froid dans le dos et qui m’a donné envie de visiter l’Ecosse en hiver et de boire du whisky (alors que je sais que je déteste ça !)

Foncez foncez foncez !