Tu tueras l’Ange de Sandrone Dazieri

Ma note : 5/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Tu tueras l’Ange
Auteur : Sandrone Dazieri
Éditeur grand format : Robert Laffont, collection La Bête Noire
Date de sortie grand format : 18 mai 2017
Nombre de pages : 608 pages

Résumé : Lorsque le TGV Milan-Rome arrive à quai, la police fait une macabre découverte : tous les passagers de la classe affaires sont morts.
Si les premiers indices orientent l’enquête vers un attentat, la commissaire adjointe Colomba Caselli, muscles d’acier et âme fragile, a de sérieux doutes. Pour elle, seul Dante Torre, l’« Homme du Silo », est capable d’y voir clair dans ce brouillard de mensonges et de fausses pistes. Très vite, ils découvrent que ce massacre n’est que l’énième épisode d’une longue série de carnages, sur laquelle plane l’ombre d’une mystérieuse figure féminine. Elle ne laisse aucune trace, juste un nom : Giltiné, l’ange lituanien des morts.

Ce que j’en ai pensé

C’est avec un immense plaisir que j’ai retrouvé Colomba et Dante, les deux protagonistes de Tu tueras le Père, l’excellent premier tome de leurs aventures.

Il est impératif de lire les romans dans l’ordre ! Je ne spoilerai rien ici, ni du précédent ni de Tu tueras l’Ange 🙂

Je remercie Lucille pour la lecture partagée. On a échafaudé les plans les plus fous mais on n’a jamais pu imaginer la fin théâtrale et, encore une fois, exceptionnelle ! Et je remercie vivement les équipes de La Bête Noire !

Sandrone Dazieri confirme son talent et sa plume crue, fluide et parfaite. Son sens du détail est ultra approfondi et ses recherches et documentations sont remarquables. Comme pour le premier tome, le récit se base sur des faits réels avec un peu de théorie du complot, des syndromes étranges, des expériences de tarés… en parallèle de l’enquête menée de main de maître par Dante et Colomba, notre duo de choc préféré !

J’ai dévoré ces 600 pages au pouvoir addictif surpuissant et j’en redemande ! Tu tueras le Père et tu Tueras l’Ange : deux must read ! Et Sandrone Dazieri vient de me confirmer qu’un troisième volet était en cours d’écriture pour clore cette trilogie !

PS pour la photo : Il n’y a pas de voyage dans le temps. La DeLorean est un clin d’œil que vous ne pourrez comprendre qu’en lisant le roman 😉