Catégories
Luciole chroniqueuse

Huit crimes parfaits de Peter Swanson

Ma note : 5/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Huit crimes parfaits
Auteur : Peter Swanson
Éditeur grand format : Gallmeister
Date de sortie grand format : février 2021
Nombre de pages : 352 pages

Résumé : Libraire spécialisé en roman policier, Malcolm Kershaw reçoit la visite surprise du FBI. L’agent Gwen Mulvey enquête sur deux affaires étranges : une série de meurtres qui rappelle un roman d’Agatha Christie, et un « accident » qui fait écho à un livre de James Cain. Elle espère donc que l’avis d’un expert du genre lui permettra d’interpréter correctement les (rares) indices à sa disposition. Et ce n’est pas tout : Malcolm, quinze ans plus tôt, a publié sur son blog une liste intitulée ”Huit crimes parfaits”, où figuraient ces deux intrigues. Serait-il possible qu’un tueur s’en inspire aujourd’hui ? Très vite, l’angoissante certitude s’impose : le tueur rôde déjà à proximité. Malcolm commence à le voir partout, et sent un véritable nœud coulant se resserrer autour de son cou.

Ce que j’en ai pensé

Cet ouvrage est une ode au roman policier. Titres, auteurs, maisons d’éditions… les exemples et citations ne s’arrêtent jamais ! C’est un véritable hommage aux oeuvres du genre. Ce roman fourmille de clins d’oeil à la littérature noire policière. Mais attention, certains classiques sont spoilés entre ces lignes. En même temps, quand on cherche le crime parfait dans la fiction littéraire, il faut forcément les décortiquer sinon l’intérêt s’envole. Personnellement, cela ne m’a pas dérangée, au contraire. L’essence propre de ces romans est encore à découvrir pour ceux que je n’ai pas encore lus.

Malcom Kershaw est propriétaire d’une librairie spécialisée dans les romans policiers à Boston. Un matin neigeux, une agente spéciale du FBI sonne à sa porte. Elle travaille sur quelques meurtres non-élucidés et certaines méthodes font partie d’une liste postée par Malcolm sur le blog de sa librairie Old Devils. Un article intitulé « Huit crimes parfaits » où le librairie a listé huit romans dans lesquels le meurtrier aurait pu ne pas se faire démasquer (voir la liste en fin d’article). Malcolm commence vite à s’inquiéter quand il se rend compte qu’il est bien plus proches de certains meurtres que ce qu’il croit !

Huit crimes parfait, le roman, est lui-même brillamment construit. Le dosage du suspense, les révélations d’indices, l’avancée dans l’enquête, surtout celle du libraire qui se demande bien pourquoi lui, sont d’une justesse parfaite pour ce thème et ce genre. Une sorte de « whodunit » moderne et ancré dans le monde du polar avec un sérieux côté complètement immoral et sadique qui ajoute la pincée de malaise qu’il fallait pour nous tenir en haleine au fil des pages !

Bref, le crime parfait existe-t-il ?

– Le mystère de la maison rouge, A. A. Milne
– Préméditation, Anthony Berkeley Cox
– ABC contre Poirot, Agatha Christie
– Assurance sur la mort, James M.Cain
– L’inconnu du Nord-Express, Patricia Highsmith
– Le bouillon rédempteur, John D.MacDonald
– Piège mortel, Ira Levin
– Le maître des illusions, Donna Tartt

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.