Catégories
Luciole chroniqueuse

Insectes de Minhye Zang

Ma note : Déception

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Insectes
Auteur : Minhye Zang
Éditeur grand format : Matin Calme
Date de sortie grand format : avril 2021
Nombre de pages : 279 pages

Résumé : Un scarabée.

Qui jette ses reflets émeraude sous le soleil quand l’inspecteur le sort du conduit auditif de la petite fille. La petite fille dont le cadavre desséché vient d’être retrouvé dans la broussaille d’un jardin peu entretenu au milieu des immeubles.

Trois ans que la police la recherchait.

Un suspect est vite appréhendé, Da-in, un jeune livreur de journaux qui élève des milliers d’insectes dans le taudis où il vivote avec un copain, lui aussi enfant des rues. Da-in serait un récidiviste, il aurait tué sa mère et sa sœur et aurait utilisé les corps pour y élever ses petits compagnons nécrophages. Alors, ce scarabée, est-ce la signature macabre d’un psychopathe? Si tous semblent le penser, une personne ne peut pas y croire : la mère de la petite fille assassinée. Qui va suivre le chemin des insectes jusqu’à la vérité.

Ce que j’en ai pensé

Je suis passée complètement à côté de ce roman sur lequel j’avais placé de grandes espérances ! Mais attention, à part le rythme je n’en retiens que du positif !

Si vous cherchez un roman d’ambiance, très axé sur la société coréenne, les failles des enquêtes policières dues aux budgets limités et aux chiffres de résolutions d’affaires à fournir, le combat titanesque d’une mère qui n’a comme indice qu’un petit insecte et son instinct, allez-y !

Une jeune fille est retrouvée morte avec un scarabée dans l’oreille. Elle avait disparu trois ans auparavant. Sa mère n’a jamais cessé de la rechercher. Les flics avaient clos l’enquête sur une fugue. La mère n’y croit pas. Pas plus qu’elle ne croit à la culpabilité trop facile d’un ado fan d’insectes. Quand une deuxième victime arrive, plus de doute pour cette mère prête à déplacer des montagnes pour découvrir la vérité !

Bref, malgré un rythme assez lent pour moi, le récit est passionnant sur le système judiciaire coréen et surtout sur le petit monde des insectes !

3 réponses sur « Insectes de Minhye Zang »

Rien que les bébêtes sur la couverture, je passe mon tour. Merci Lucile pour ta franchise et ton honnêteté.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.