Catégories
Luciole chroniqueuse

Le motel du voyeur de Gay Talese

Ma note : 4,5/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Le motel du voyeur
Auteur : Gay Talese
Éditeur poche : Points
Date de sortie poche : octobre 2017
Nombre de pages : 264 pages

Résumé : En 1980, Gay Talese reçoit la confession d’un homme qui a acquis un motel dans l’unique but d’assouvir son vice secret : le voyeurisme. Il a percé le plafond des chambres et a ainsi épié sa clientèle pendant plusieurs décennies, consignant avec précision ce qu’il a vu et entendu… jusqu’à un meurtre, dont il sera le témoin. Trente-cinq ans plus tard, le voyeur accepte de rendre public sa machination.

Ce que j’en ai pensé

Gerald Foos est voyeur. Scruter la vie des autres est son hobby. Il en parle sans filtre et surtout sans scrupule au journaliste Gay Talese qui a réalisé cette enquête sidérante. Les clients n’étant pas au courant, le Voyeur ne voit pas de souci du tout. Pépère !

Gerald et sa femme ont acheté un motel qu’ils ont amélioré pour satisfaire les besoins de celui-ci. Au grenier, des fausses aérations ont été installées au-dessus des chambres pour que Gerald puisse venir observer ses clients dans ce qu’il appelle son « laboratoire d’observation ». En bon scientifique, il note les comportements de ses « sujets ». Le vocabulaire est le sien.

Au fil de ce récit de non-fiction, on suit les pas de Gay Talese sur la découverte de l’énergumène qui se nomme lui-même « le plus grand voyeur du monde ». C’est socialement passionnant ! Autant sur le Voyeur que sur l’évolution des comportements des individus. Gerald a toujours aimer regarder les autres. Il analyse la sexualité (hyper détaillé), les mœurs diverses, les relations et l’évolution de tout ce qu’il a observé sur plusieurs années au fur et à mesure des années qui défilent.

Bref, à lire avec la bande originale de Psychose !

3 réponses sur « Le motel du voyeur de Gay Talese »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.