Catégories
Luciole chroniqueuse

Tuer le fils de Benoît Severac

Ma note : 4,5/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Tuer le fils
Auteur : Benoît Severac
Éditeur grand format : La Manufacture de livres
Date de sortie grand format : février 2020
Éditeur poche : Pocket
Date de sortie poche : février 2021
Nombre de pages : 368 pages

Résumé : Pour prouver à son père violent, qui le méprise depuis toujours, qu’il est un homme, un vrai, Matthieu commet un meurtre. Il prend quinze ans de prison. Au lendemain de sa libération, son père est assassiné et le coupable semble tout désigné. Mais aux yeux des enquêteurs, cela ne colle pas : pourquoi Matthieu sacrifierait-il encore sa liberté ? Entre virilité toxique, Œdipe délétère, résilience, fiction et réalité, l’inspecteur Cérisol et son équipe vont devoir plonger dans les arcanes de cette terrible relation père-fils.

Ce que j’en ai pensé

« C’est dur d’être fils unique. » Cette citation résume parfaitement le roman de Benoît Séverac ! Mais laissez-moi quand même vous en dire un peu plus sur cette relation père-fils très complexe et sombre !

Matthieu est en prison pour meurtre. Il a voulu prouver à son père qu’il avait la paire qu’il faut pour être viril. Son père, Patrick Fabas, est un biker de l’extrême (droite), un vrai mec qui roule des mécaniques. La mère de Matthieu est décédée le laissant seul avec son père. C’est déjà dur d’être fils unique mais seul avec un tel père, c’est l’enfer des coups et des rabaissements. Le lendemain de sa sortie de prison, le père de Matthieu est assassiné. Coïncidence ?

Il y a une enquête de police mais ce n’est pas le point fort. Ce sont les personnages qui font le roman, ce sont eux la force de ce récit. Et même le suspense. Leur personnalité se dévoile au fil de l’enquête. Benoît Séverac axe ses récits sur l’humain et c’est encore réussit. Le flic marié à une sportive de haut niveau malvoyante est parfait dans le rôle. Ses lieutenants aussi ! Quand au père et au fils de l’histoire, c’est encore une histoire de famille mais celle-ci sort sacrément de l’ordinaire ! Matthieu a-t-il tué ce père qu’il déteste tant ? Lisez-le !

Bref, un polar humain poignant !

3 réponses sur « Tuer le fils de Benoît Severac »

Il est sur ma commande de la Fnac. Décidément Lucile, tu lis dans mes pensées ou c’est le contraire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.