Catégories
Luciole chroniqueuse

1794 de Niklas Natt och Dag

Ma note : 4,5/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : 1794
Auteur : Niklas Natt och Dag
Éditeur grand format : Sonatine
Date de sortie grand format : mai 2021
Nombre de pages : 544 pages

Résumé : Stockholm, 1794. Une nouvelle année commence sous le régime autoritaire du baron Reuterholm, conseiller du roi. Dans une métairie de l’intérieur du pays, une jeune fille est retrouvée morte le lendemain de ses noces. Victime d’une attaque de loups, conclut-on un peu précipitamment. Sauf que le jeune marié est introuvable. Et que personne ne semble vouloir faire la lumière sur cette étrange affaire. Désespérée, la mère de la victime décide de faire appel à Jean Michael Cardell, un invalide de guerre traumatisé par sa dernière enquête. Voyant une occasion de garder ses démons à distance, Cardell se lance corps et âme dans cette nouvelle investigation. Mais il est loin d’imaginer l’ampleur et la monstruosité de la vérité.

Ce que j’en ai pensé

1794, à l’inverse de 1793 est plutôt long à démarrer. C’est surtout le cadavre qui se fait attendre, tout autant que le lien entre le premier opus ou la quatrième de couverture. Mais inutile de perdre patience car c’est mal connaître Niklas Natt och Dag ! Déjà dans son premier roman il maniait les surprises et les liens entre chaque partie comme personne ! 1794 est construit sur la même structure. Il prend son temps au démarrage mais reste succulent tout du long !

On retrouve le Stockholm crasseux de 1794, celui où on vide les pots de chambre par la fenêtre et où le sols des tavernes est recouvert de paille pour les clients qui se soulagent et vomissent entre deux mousses. Au top du glam’ ! Cardell, ex-militaire entropié rencontré en 1793 mène une nouvelle enquête. Une jeune femme aurait été dévorée par des loups. Mais l’histoire est louche et Cardell se met en quête de dévoiler la sombre vérité qui se cache derrière ce meurtre atroce !

Une histoire qui en cache d’autres. Plusieurs personnages aux sombres destins croisent la route de Cardell et Winge. Nos deux enquêteurs boiteux. L’ambiance post Révolution, l’atmosphère fangeuse, les scènes sanglantes sont bien présentes. La condition de la femme aussi, tout comme dans le premier. Vous en apprendrez un peu plus sur les sages femmes de l’époque. Je vous conseille de déjeuner avant !

Bref, c’est crade et les viscères à l’air !

3 réponses sur « 1794 de Niklas Natt och Dag »

Ouais. Je veux du crade et des viscères à l’air. Fait déjà que je trouve le premier tome et que je le lise.
Merci pour cette chronique très glam, Lucile.

J’en ai bégayé du clavier. C’est pour la touche glam’rock. Oui 1793 est sur ma whislist depuis ta dernière chronique à son sujet.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.