Loup y es-tu ? de M.J. Arlidge

Ma note : 4,5/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Loup y es-tu ?
Auteur : M.J. Arlidge
Éditeur grand format : Les Escales Noires
Date de sortie grand format : Février 2021
Nombre de pages : 512 pages

Résumé : Quelque chose de mauvais hante les sentiers de New Forest. D’abord, ce sont des cadavres de chevaux sauvages retrouvés en morceaux. Puis ce sont des hommes et des femmes innocents dont les cris de désespoir résonnent encore. Mais personne ne les entend…
Traqués par une présence sans visage, les victimes sont transpercées de flèches et pendues aux chênes de la forêt. La détective Helen Grace doit faire face à un nouveau cauchemar. Pourquoi des campeurs sans défense sont-ils pris pour cible ? Que signifient leurs assassinats ? Est-ce un psychopathe ? La forêt demande-t-elle des sacrifices ?
Helen devra affronter les ténèbres les plus sombres pour résoudre son enquête la plus complexe et plus macabre à ce jour.

Ce que j’en ai pensé

Je termine la huitième enquête d’Helen Grace, la flic récurrente de M. J. Arlidge et c’est encore un franc succès !

Toujours avec un titre de comptine enfantine, Loup y es-tu ? a confirmé mon aversion pour le camping ! Même les balades en forêts, avec tout ce que je lis, vont devenir rarissimes (si l’occasion se présente) ! Car dans la forêt le Mal rode, tapis dans les ombres et caché par la dense végétation.

Et dans cette enquête, le Mal s’attaque à des campeurs. Mais avant de les tuer lentement à l’arbalète, il les traque dans la nuit au cœur de la forêt sombre. Tel un chat, il samuse avec sa souris sortie de son sommeil pour courir pieds nus pendant ses derniers instants de vie.

Mais pire encore : il tue des poneys ! Pour une fois, ce ne sont pas des chats ! Les scènes de crime sont mises en valeur par l’assassin. Il veut exposer les morts dans leurs misères et montrer la souffrance des derniers instants de torture.

Helen et son équipe sont sur le qui vive et d’indices en indices, de fausses pistes en mauvais suspects, ils se rapprochent toutefois de la vérité.

Bref, décidément je suis fan de cette saga !