Catégories
Luciole chroniqueuse

Femmes en colère de Mathieu Menegaux

Ma note : 4/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Femmes en colère
Auteur : Mathieu Menegaux
Éditeur grand format : Grasset
Date de sortie grand format : 3 mars 2021
Nombre de pages : 198 pages

Résumé : Cour d’Assises de Rennes, juin 2020, fin des débats  (auxquels le lecteur n’a pas assisté) : le président invite les jurés à se retirer pour rejoindre la salle des délibérations. Ils tiennent entre leurs mains le sort d’une femme, Mathilde Collignon. Qu’a-t-elle fait  ? Doit-on se fier à ce que nous apprennent les délibérations à huit-clos, ou à ce que révèle le journal que rédige la prévenue qui attend le prononcé du jugement  ?
Accusée de s’être vengée de manière barbare de deux hommes ayant abusé d’elle dans des circonstances très particulières, Mathilde Collignon ne clame pas son innocence, mais réclame justice. Son acte a été commenté dans le monde entier et son procès est au cœur de toutes les polémiques et de toutes les passions. Trois magistrats et six jurés populaires sont appelés à trancher. Doivent-ils faire preuve de clémence ou de sévérité  ? Vont-ils privilégier la punition, au nom des principes, ou le pardon, au nom de l’humanité  ? Avoir été victime justifie-t-il de devenir bourreau  ?
 
Nous plongeons en apnée dans cette salle des délibérations d’un jury de cour d’assises. Neuf hommes et femmes en colère qui projettent sciemment ou inconsciemment sur l’écran de cette affaire le film intérieur de leur propre existence…

Ce que j’en ai pensé

Avec ce 5e roman, Mathieu Menegaux reprend des thèmes qui lui sont chers, à savoir, les femmes et la justice/injustice. Ses deux premiers romans avaient été des coups de cœur et des très grosses claques (Je me suis tué et Un fils parfait) sur ces sujets-là.

Ici, on suit Mathilde le jour du verdict de son procès qui a duré de longs mois. On ne sait pas ce qu’elle a fait mais elle se retrouve coupable d’avoir été victime de viol. J’ai eu un peu de mal à entrer dans le récit, du mal à m’attacher et compatir dans la première moitié du récit, assez technique sur le système judiciaire français et puis la magie Menegaux a opéré !

Femmes en colère est le titre et ce que j’ai ressenti pendant ma lecture. L’auteur m’a encore une fois énervée, pas lui-même mais par les thèmes abordés, les révoltes qu’ils soulèvent et les questions plus personnelles. La place de la femme dans notre société patriarcale, avoir une vie sexuelle sans être une salope, la défense d’une femme violée, la confiance en la justice, la vengeance…

En parallèle de l’attente de Mathilde en détention provisoire, on assiste à la fin du procès et surtout à la délibération du jury. Une immersion plutôt rare de cet élément tenu au secret absolu. Les débats vont été houleux, choquants, émouvants.

Bref, je retrouve le Mathieu Menegaux que j’ai aimé comme à ses débuts.

Une réponse sur « Femmes en colère de Mathieu Menegaux »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.