Catégories
Luciole chroniqueuse

La loi des hommes de Wendall Utroi

Ma note : 5/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : La loi des hommes
Auteur : Wendall Utroi
Éditeur grand format : Slatkine
Date de sortie grand format : Octobre 2020
Nombre de pages : 398 pages

Résumé : Jacques est cantonnier à Houtkerque, dans le Nord. Ce qu’il découvre ce matin-là dans la sépulture centenaire de J. Wallace Hardwell va bouleverser sa vie.

Une enquête secrète aux relents nauséabonds menée par un inspecteur de Scotland Yard dans les bas-fonds du Londres de Jack l’Éventreur. Entre crimes et passions, amour et trahison, là où s’affrontent l’honneur et l’horreur de la loi des hommes.

Un thriller historique aussi efficace qu’actuel.

Ce que j’en ai pensé

« Londres n’était qu’un immense bourbier, un marais nauséabond entouré de collines où vivaient, les pieds au sec, les nantis, les riches, les puissants. De temps à autre, ils venaient se mêler à la puanteur des bas-fonds, dans le seul but d’assouvir leurs bas instincts. »

De nos jours, Jacques est cantonnier dans le Nord de la France. Un matin sa tâche est de vider une sépulture dont la concession a pris fin après 100 ans d’occupation. Dans la tombe d’un certain Wallace Hardwell, Jaqcues découvre un petit coffre. Un secret d’un siècle ! Les pages d’une confession.

Au début sa découverte du carnet est un secret pour la femme de Jacques. Il n’a qu’une hâte le soir, le midi à la pause déjeuner, c’est de se replonger dans le récit de ce Londres victorien. Et nous autant que lui ! Un secret juste pour lui, et juste pour nous. Wallace est inspecteur à Scotland Yard et raconte une enquête. Il interroge trois personnages et au fil des confessions va plonger dans la lie de l’humanité. La prostitution est le plus vieux métier du monde mais ce qui gravite autour est des plus ignobles. Jeunes vierges « encore vertes », pédophilie, inceste, meurtres… la liste est aussi longue que malsaine et immonde.

Outre ce récit glauque en pleine époque de l’affaire de Jack l’Éventreur, je salue l’immersion dans cette période et atmosphère. Quelques noms réels, tel l’inspecteur qui a enquêté sur les prostituées tuées par Jack l’Éventreur ou le Prince Albert, des faits réels qui se sont déroulés à cette époque augmente la plongée dans ce récit déterré comme les lupanar pour homosexuels ou le naufrage du Titanic un peu plus tard. Comme Jacques j’avais hâte de poursuivre ma lecture et j’ai eu l’impression de d’avoir moi-même fait cette découverte.

La toute fin du roman rapproche la lie humaine à notre époque. Nous ne sommes pas bien plus glorieux qu’en 1884. Une claque finale qui laisse poindre un espoir malgré tout !

Bref, un récit à tiroir, un récit historique et essentiel ! Merci Wendall Utroi !

4 réponses sur « La loi des hommes de Wendall Utroi »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.