Catégories
Luciole chroniqueuse

Des poignards dans les sourires de Cécile Cabanac

Ma note : 4,5/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Des poignards dans les sourires
Auteur : Cécile Cabanac
Éditeur grand format : Fleuve Noir
Date de sortie grand format : 7 février 2019
Éditeur poche : Pocket
Date de sortie poche : 18 juin 2020
Nombre de pages : 512 pages

Résumé : Catherine Renon n’a plus vu son mari François depuis des jours et ne semble pas s’en émouvoir. Dans ce coin d’Auvergne où les rumeurs blessent et tuent, pas question de prêter le flanc à la calomnie. Et surtout pas à sa belle-mère, qui voue à son fils un culte tout en démesure.
Virginie Sevran et Pierre Biolet, du SRPJ de Clermont-Ferrand, ont été appelés pour constater la présence d’un corps démembré et en partie brûlé au Col des Goules. C’est la première enquête de Virginie depuis qu’elle a quitté le Quai des Orfèvres pour la province. Quant à Pierre, il observe sa nouvelle coéquipière d’un œil à la fois bienveillant et inquiet. Qu’est-elle venue chercher ?
Quand l’enquête met un nom sur ce corps, celui de François Renon, les questions les plus folles surgissent, avec une seule certitude : tous les meurtriers possibles de ce fils de bonne famille sont autant de facettes d’une victime annoncée.

Ce que j’en ai pensé

Dans son premier roman, Cécile Cabanac s’attaque au thriller rural et au thriller domestique en même temps ! Deux thèmes qui se mêlent parfaitement et d’autant mieux quand on ne rentre pas dans les clichés de l’un ou l’autre sous genre !

François Renon est entrepreneur, il a repris l’entreprise familiale. Sa mère et ses sœurs vivent près de chez lui mais cette proximité ne rend pas les relations plus agréables pour autant. François vit sa vie de son côté, avec sa femme Catherine et leurs trois enfants. Sauf qu’un beau jour, il est sauvagement assassiné et porté disparu ! Sa femme est libérée de cet homme alcoolique, bourru et pour qui l’amour s’est évaporé. Elle revit enfin et devient donc la cible de choix de l’entourage de la victime et des gendarmes. Évidemment, une femme heureuse de savoir son mari disparu c’est louche !

Mais comme je l’ai dit en préambule, c’est bien plus complexe qu’il n’y paraît ! Des secrets de famille sont découverts suite à ce décès. Et pour y avoir des secrets, il y en a ! Des glauques et des malsains ! Des abus, des enfants illégitimes, des coups… tout a été permis dans ma famille Renon, renommée dans cette campagne reculée. C’est bien ficelé, plein de rebondissements et la quête de vérités sur cette famille est aussi importante que celle du coupable !

Virginie Sevran, flic parisienne arrivée il y a peu pour un nouveau départ dans la vie, prend cette enquête à bras le corps et y mettra toute son énergie ! Une flic que j’ai hâte de retrouver !

Bref, un excellent premier thriller rural et domestique et la rencontre avec une nouvelle enquêtrice qu’on va adorer !

2 réponses sur « Des poignards dans les sourires de Cécile Cabanac »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.