Sauf d’Hervé Commère

Ma note : 5/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Sauf
Auteur : Hervé Commère
Éditeur grand format : Fleuve Noir
Date de sortie grand format : 8 mars 2018
Éditeur poche : Pocket
Date de sortie poche : 12 mars 2020
Nombre de pages : 288 pages

Résumé : Une odeur de jasmin s’échappe de l’album de velours rouge. Mathieu, 48 ans, ose à peine en tourner les pages : toute son enfance repose là, intacte, sur les photos du manoir breton qu’il occupait avec ses parents. C’était avant l’été 1976, avant l’incendie qui devait dévorer son père, sa mère, et toute la maisonnée…
De fait, cet album ne devrait plus exister. Cet album qu’une mystérieuse inconnue vient pourtant de brader, pour cinq euros, au dépôt-vente qu’il dirige. À son intention, sans doute, mais pourquoi, et pourquoi maintenant ? Sous les cendres du passé, le feu du secret n’a pas dit son dernier mot…

Ce que j’en ai pensé

Ah la famille ! Le proverbe l’annonce comme un boulet dont on ne peut se défaire quoiqu’il arrive : « on choisit ses amis, on ne choisit pas sa famille » ! On a tous un tonton raciste, une vielle tante alcoolo, un cousin lourdingue. On est tous rassurés de voir que c’est pareil ou pire chez les autres. Mais avec Hervé Commère, on est vraiment rassuré ! Dur de trouver pire que la famille de Mathieu !

À 6 ans, il perd ses parents dans l’incendie de leur maison. D’un coup il n’a plus rien. Sauf son oncle et sa tante qui le recueillent chez eux et l’élèvent comme leur propre fils. Il grandit heureux, malgré son lourd passé, et devient brocanteur et mari. Mais 42 ans après son basculement de vie, tout est de nouveau chamboulé par un simple album photo qui arrive à son dépôt vente. Le problème c’est qu’il aurait dû disparaître dans les flammes comme tous les autres souvenirs de famille.

Aidé de sa femme et de ses deux employés, Mat va remonter la piste de sa vie. Déterrer le passé entre Montreuil, la Bretagne, Lyon et la Norvège ! Les secrets familiaux les mieux enfouis ne sont pas toujours bénéfiques quand ils surgissent après quatre décennies. Que garde-t-on de son enfance et de ses parents quand on devient adulte ? Comment réagir face à plusieurs cataclysmes personnels ? Comment avancer et se (re)construire ? Mat tente de répondre à ses questions sous la plume vive d’Hervé Commère que je relirai sans faute !

Bref, une belle découverte littéraire et une plume tendre mais acérée que j’adore déjà !