Mon ombre assassine d’Estelle Tharreau

Ma note : 4,75/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Mon ombre assassine
Auteur : Estelle Tharreau
Éditeur poche : Taurnada
Date de sortie poche : 17 janvier 2019
Nombre de pages : 257 pages

Résumé : En attendant son jugement, du fond de sa cellule, Nadège Solignac, une institutrice aimée et estimée, livre sa confession.
Celle d’une enfant ignorée, seule avec ses peurs.
Celle d’une femme manipulatrice et cynique.
Celle d’une tueuse en série froide et méthodique.
Un être polymorphe.
Un visage que vous croisez chaque jour sans le voir.
Une ombre. Une ombre assassine.

Ce que j’en ai pensé

Les femmes tueuses en série sont plus rares que les hommes. C’est statistiquement démontré. Elles ont aussi un mode opératoire généralement différent et ne laissent quasiment jamais de victime en vie pour témoigner contre elles. Ça, c’est la partie réelle du récit d’Estelle Tharreau, expliquée en chiffres en note au lecteur. La suite c’est l’histoire de Nadège. Prêt.e.s pour la rencontre ? Accrochez vos ceintures !

Accusée de meurtre d’un policier, Nadège est incarcérée dans l’attente du procès. Elle nous raconte sa vie de sa naissance à ce jour. Son histoire est entrecoupée d’entretiens et d’auditions de ses proches pour la préparation du procès. Nadège est une petite fille non désirée, traumatisée, maltraitée, délaissée… un petit être qui comprend vite les notions de bien et de mal. Une petite fille d’une grande intelligence. Son récit est celui de la création d’une ombre assassine froide et dénuée d’empathie.

Le sujet est passionnant dans le sens où on change un peu des classiques de serial killers masculins, course poursuite avec le FBI ou la police. Là, Nadège est déjà arrêtée et raconte la naissance de son côté obscur de manière clinique. Sa longue confession est glaçante à suivre. Ses actes, meurtriers ou pas, sont souvent effroyables et font froid dans le dos !

Bref, un roman terrifiant sur la naissance d’une femme tueuse qui se lit d’une traite !