Je mangerai ton cœur de Vincent Villa

Ma note : 5/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Je mangerai ton cœur
Auteur : Vincent Villa
Éditeur grand format : Éditions du 123
Date de sortie grand format : 10 septembre 2020
Nombre de pages : 496 pages

Résumé : Un meurtre sordide dans les milieux de la prostitution à Paris, des jeunes femmes assassinées aux quatre coins de la France, un serial killer insaisissable… Le danger est partout et la psychose gagne. Une intrigue complexe menée avec brio. Ecriture ciselée, personnages forts et rebondissements en cascade : un premier roman remarquable. Auteur à suivre !

Au hasard d’une course poursuite en banlieue parisienne, un policier de la BAC découvre dans un immeuble désaffecté le cadavre d’un travesti dont le corps a été supplicié et dépecé. Tout accuse un sans-abri au visage effrayant, surnommé « le monstre ». Un coupable trop évident pour le commandant Sophie Lapon, chargée du dossier à la PJ. Dans le même temps, plusieurs femmes sont retrouvées étranglées à leur domicile aux quatre coins de la France. Pas d’infraction constatée, même mode opératoire à chaque fois. Jérôme Blanchard, qui vient d’intégrer l’unité des crimes sériels à l’OCRVP de Nanterre, se lance avec ténacité dans ce dossier hors norme.
Ces deux affaires, qui n’ont apparemment rien en commun, comportent pourtant d’étranges similitudes. C’est du moins le point de vue de Sophie qui multiplie les initiatives pour remonter à la source, jusqu’à mettre en danger sa propre vie et celles de son entourage. Le temps presse, il faut attraper le tueur avant qu’il ne récidive, d’autant que la psychose gagne tout le pays… Un thriller haletant, dans lequel l’auteur mène le lecteur dans un labyrinthe infernal où il semble ne pas y avoir d’issue.

Ce que j’en ai pensé

Tout commence comme le plus classique des polars. Le meurtre ignoble d’un transsexuel dépecé et massacré, et plusieurs femmes retrouvées mortes à leur domicile partout en France. En apparence rien qui relie ces deux histoires mais, on le sait, elles vont de relier au fil du récit.

Oui mais Je mangerai ton cœur est bien plus profond que cela. Pour un premier roman c’est finement joué et on va beaucoup plus loin que prévu ! La psychologie des personnages est sculptée délicatement, les enquêtes policières sont parfaitement maîtrisées (on sent la documentation !) et on ajoute à tout cela un style assez journalistique, très descriptif mais pourvu de très bons dialogues et surtout de descriptions très imagées, qui m’ont souvent fait sourire!

Sophie Lapon, commandant à la PJ de Paris et Jérôme Blanchard, fraîchement arrivé dans l’unité des crimes en série vont traquer chacun de leur côté un tueur machiavélique à la poésie macabre. Une enquête puissante et enivrante qui donne un roman très addictif, bourré d’indices, de fausses routes et de surprises plus ou moins tragiques !

Bref, un parfait premier roman qui surpasse les promesses de la quatrième de couverture ! Un auteur à suivre de près !