Après la nuit / Cette nuit-là de Chevy Stevens

Ma note : 5/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Après la nuit / Cette nuit-là
Auteur : Chevy Stevens
Éditeur grand format : L’Archipel
Date de sortie grand format : février 2015
Éditeur poche : Pocket
Date de sortie poche : 14 avril 2016
Nombre de pages : 464 pages

Résumé : Adolescente, Toni Murphy avait des problèmes de son âge : une petite sœur avec laquelle elle ne s’entendait pas, une relation compliquée avec ses parents, des camarades parfois cruels. Mais lorsque sa sœur se fait sauvagement assassiner, sa vie et celle de son petit ami Ryan basculent. Le couple est accusé du meurtre. Ils passeront à l’âge adulte derrière des barreaux.
Aujourd’hui, Tony a 34 et rentre chez elle en liberté conditionnelle avec une seule idée en tête : ne pas s’attirer d’ennui. Mais, harcelée par celles-là même qui lui menaient la vie dure au lycée, soupçonnée par sa propre mère, elle doit d’abord rétablir la vérité sur cette terrible nuit, celle où elle a perdu sa sœur et sa jeunesse…

Ce que j’en ai pensé

Frôlage de coup de cœur ! Un dénouement différent aurait changé cette lecture en vrai coup de cœur. Tout y est pour un moment lecture intense et un souvenir marquant !

Un récit passé/présent parfaitement rythmé, des personnages à la psychologie peaufinée, un crime non-résolu, deux innocents en prison, des relations mère/fille complexes, des relations entre sœurs encore plus complexes et du harcèlement scolaire et manipulation. Nicole, la petite sœur de Tonie a été assassinée. Tonie et son mec Ryan sont les coupables idéaux : jeunes petits délinquants, fumeurs et consommateurs d’alcool, ils étaient présents le jour du drame… et ont terminé en prison.

Le récit commence par la fin de la détention de Tonie qui compte bien revenir dans sa ville natale et identifier le, la ou les vrai(e.s) coupable.s ! Mais avant cela, on passe par un petit tour sur Memory Lane et la vie lycéenne des deux sœurs et leurs ami.e.s et ennemi.e.s. Des histoires de lycée, de peines de cœur, de trahisons, de découvertes… en alternant avec la vie en prison de Tonie. Dans la seconde partie du roman l’alternance temporelle se fait moins loin dans le passé et dans le présent qui avance et continue à jouer des tours aux deux amoureux en quête de vérité.

Le tout conté avec une plume acérée et directe qui ne peut que rendre cette lecture addictive. Mon seul léger bémol est sur la fin mais je ne peux absolument rien vous en dire et c’est vraiment un détail. Cette lecture restera dans mes bons souvenirs de 2020 !

Bref, Chevy Stevens nous livre encore un excellent thriller psychologique domestique et carcéral avec un soupçon de vie adolescente. Parfait !