Pandémia de Franck Thilliez

Ma note : 5/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Pandémia
Auteur : Franck Thilliez
Éditeur grand format : Fleuve Noir
Date de sortie grand format : 4 juin 2015
Éditeur poche : Pocket
Date de sortie poche : 25 mai 2016
Nombre de pages : 696 pages

Résumé : Comme chaque matin, Amandine a quitté sa maison de verre pour les locaux de l’Institut Pasteur. Mais ce matin-là est particulier. Appelée pour des prélèvements à la réserve ornithologique du Marquenterre, la microbiologiste est déconcertée : trois cadavres de cygnes gisent sur une étendue d’eau.
En forêt de Meudon, un homme et son chien ont été abattus. Dans l’étang tout proche, un sac de toile contenant des ossements : quatre corps en kit.
Et pendant ce temps, une grippe à la souche non identifiable vire à l’épidémie et fauche jusqu’aux plus robustes du quai des Orfèvres, mettant à l’épreuve Franck Sharko et Lucie Henebelle…

Ce que j’en ai pensé

Les masques FFP2, le mètre de distance, la monopolisation dans les médias, le premier cas à New-York, les nombres de cas et de morts quotidiens… Franck Thilliez avait tout imaginé dans son roman publié en 2015 et c’est arrivé en 2020. Le lire aujourd’hui augmente considérablement l’expérience de lecture et l’immersion dans ce Paris en pleine contagion pandémique !

Mais n’oublions pas qu’il s’agit d’un polar de Franck Thilliez et même la suite d’Angor et des aventures de Sharko et Hennebelle ! Ce virus provenant de cygnes morts dans le Marquenterre va se mêler subtilement à une enquête encore plus torturée que la précédente. Le Mal qu’ils traquent depuis quelques années au 36 grandit et est d’une noirceur incroyable.

Toujours en creusant au plus profond de ce qu’il y a de plus immondes chez l’Homme, l’auteur nous entraîne dans une enquête d’où on ne revient pas indemne. Car il n’y a pas que la grippe et sa propagation qui sont réalistes mais aussi ce qu’on trouve dans le Darkweb et les idées toujours… créatives et abjecte des tueurs.

Dans ce roman, j’ai adoré vivre la pandémie du côté scientifique et l’Institut Pasteur et du côté forces de l’ordre. Comme il est dit dans le roman, les médias ne savent pas tout et peuvent encore moins en dire ! J’ai aussi adoré cette nouvelle enquête, toujours une surprise, toujours des « mais nannn il a osé ?! »

Bref, Thilliez est, pour moi, un incontournable et une valeur sûre !