La terrible histoire de M. Alacazar de Florie Malnati

Ma note : 3/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : La terrible histoire de M. Alacazar
Auteur : Florie Malnati
Éditeur : Autoédition
Date de sortie : 4 avril 2020
Nombre de pages : 90 pages

Résumé : Un rire. Un coup de feu. De la boue. Alacazar évolue dans un univers sombre, quelque part entre la monotonie navrante de son quotidien à l’usine et des hallucinations dérangeantes dans une forêt. Energumène au physique ingrat, pas bien futé, mais pas franchement con, il n’a rien pour lui.Et pourtant, ce drôle de personnage détient quelque chose que personne d’autre n’a… Entre sarcasme et suspense, Alacazar retrace l’histoire d’un homme perdu dans les méandres de sa mémoire.

Ce que j’en ai pensé

Ce très court roman se lit d’une traite ! Florie Malnati nous raconte la triste histoire de ce M. Alacazar qui n’a rien pour lui. Un physique ingrat, pas d’amis, pas de famille et un boulot répétitif et sans intérêt dans l’usine du coin.

Mais la nuit M. Alacazar fait des rêves étranges. Des cauchemars plutôt ! Coup de feu, moqueries, sensations oppressantes… le tout dans une forêt aussi sombre que son humeur quotidienne.

Dans ce petit village, on suit cette histoire qui aurait méritée un peu plus de détails et profondeurs. La vie d’usine, environnement très particuliers, est abordé avec précision et un travail de documentation que l’on sent sous la plume. Le patron, Igor, est un patron détestable. Pourtant, à l’inverse d’Alacazar, lui a tout pour lui ! Qu’est-ce qui lie ces deux personnages en plus de leur travail ? Comme pour le décor, j’aurais bien voulu en savoir plus sur cet Igor et arriver un peu moins vite à la fin, légèrement fantastique d’ailleurs !

Bref, un court roman bien ficelé qui se lit très vite. Et l’occasion de soutenir une jeune auteure.