Débâcle de Lize Spit

Ma note : Coup de cœur

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Débâcle
Auteur : Lize Spit
Éditeur poche : Babel
Date de sortie poche : Février 2020
Nombre de pages : 576 pages

Résumé : À Bovenmeer, un petit village flamand, seuls trois bébés sont nés en 1988 : Laurens, Pim et Eva. Enfants, les “trois mousquetaires” sont inséparables, mais l’adolescence s’insinue dans leur intimité et crée petit à petit une fissure irrévocable. Un été de canicule, les deux garçons conçoivent un stratagème pour faire se déshabiller devant eux les plus jolies filles du village. Il est simple et efficace : la candidate devra résoudre une énigme ; à chaque erreur, il lui faudra enlever un vêtement. Et c’est Eva qui servira d’arbitre si elle veut rester dans la bande. Elle accepte, sans savoir que cet “été meurtrier” la marquera à jamais. Treize ans plus tard, devenue adulte, Eva retourne pour la première fois dans son village natal. Cette fois, c’est elle qui a un plan…

Ce que j’en ai pensé

Avec ce premier roman noir, Lize Spit frappe là où ça fait mal ! Elle nous conte l’histoire d’Eva et son adolescence troublée et troublante de rejet et d’incompréhension. Un récit choc divisé en deux temps, passé et présent.

Le présent se déroule sur une journée, pendant laquelle, Eva se souvient de l’été 2002 où tout a basculé. Entre les deux sont parsemés quelques anecdotes sans importance temporelle mais qui apportent beaucoup sur la vie de cette jeune fille qui devient jeune femme. Une journée pour se souvenir d’une vie et ses souffrance, une famille fermée, des parents invisibles et aveugles, une sœur fragile, deux amis garçons qui préfèrent jouer avec les garçons pour parler des filles… Eva nous raconte sa puberté et celle de ses deux amis, les trois bébés de 1988 du village. Les enfants sont d’une cruauté bestiale sans nom ! À la recherche de limites et de moyens d’exercer un contrôle ou pouvoir sur l’autre, leurs jeux n’ont pas de limite.

Les deux garçons inventent un moyen pour voir les filles de leur école toutes nues. Eva, l’arbitre, raconte une énigme insoluble et les autres filles doivent la résoudre. Comme au strip poker, à chaque mauvaise réponse, un vêtement saute. Certains passages sont glauques, d’autres m’ont révulsés, d’autres encore sont tendres et touchants.

Entre force et fragilité, l’auteure nous livre ce récit brut et sans concession de la vie turbulente de la jeune Eva qui revient des années plus tard dans le village de son enfance et adolescence.

Bref, un roman noir coup de poing !