Dynamique du chaos de Ghislain Gilberti

Ma note : Coup de poing !

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Dynamique du chaos
Auteur : Ghislain Gilberti
Éditeur grand format : Ring
Date de sortie grand format : 19 janvier 2017
Éditeur poche : La Mécanique Générale
Date de sortie poche : 8 mars 2018
Nombre de pages : 421 pages

Résumé : Gys, un jeune homme au passé agité, va jusqu’à l’impensable pour oublier sa séparation. Rapidement, il cède à l’ivresse nerveuse des transgressions aux côtés de ses trois amis de la  » Génération Nada  » : avec eux, il écumera bars et clubs de tous les excès, traquant le chaos qui lui permettra de mieux voir le monde. Il ignore qu’au loin, un train fou fonce déjà sur lui. Le monstre d’acier s’appelle Séverine.

Dynamique du Chaos fait l’effet d’un coup de tonnerre lors de sa mise en ligne sur Internet en 2007, avec plus de 100 000 téléchargements et un torrent de commentaires de lecteurs jetés à corps perdus dans cette aventure radicale. Aujourd’hui publié pour la première fois sans censure et en édition papier, ce texte sauvage raconte la chute libre d’un homme sur fond de drogues, de sexe, d’abus en tout genre et l’amour passionnel, irrationnel, d’un homme pour une femme. Dans son art de la torsion, le virtuose Gilberti repousse les limites du soutenable par une obsession suprême inavouée : tenter de retrouver une forme originelle de pureté métaphysique et romanesque.

Ce que j’en ai pensé

Âmes sensibles s’abstenir ! L’auteur nous raconte dans ce roman thérapeutique sa chute abyssale dans la drogue, l’alcool et le sexe en abondance.

Dès le prologue où il nous explique son enfance avec son père « tortionnaire et bourreau », ce sont ses mots, on sait où on met les pieds. C’est un roman coup de poing écrit sans concession, brut de ressenti. Aujourd’hui guéri, Ghislain Gilberti est un talentueux auteur de thriller. Chaque lecture est un coup de cœur. Celle-ci est un coup au cœur.

Gys, accompagné de coloc et deux meufs qu’ils se trainent nous raconte quatre journées de sa vie d’avant. Celle de teufeur polytoxicomane alcoolique, déchiré par sa rupture avec Séverine, la femme de sa vie, sa Furie, mais qui le détruit plus qu’autre chose. Pour l’oublier, se sevrer d’elle et de l’héroïne, il s’oublie et s’abîme. Chaque fille sautée n’est qu’une passade, sans sentiment et juste pour « avoir quelque chose à mettre au bout de [son] gland ». Chaque rail de coke est une fuite.

Ce texte peut paraître d’une froideur clinique si on n’y prête pas attention. Mais c’est l’histoire de la survie d’un jeune homme. Il raconte sans pudeur ses déviances et alerte, sans que ce soit le propos premier, sur les dangers multiples (overdoses, maladies, MST, sevrage, douleurs, absences…) liés à tout ce qui a été sa vie avant de s’en sortir.

Bref, un roman coup de poing, inoubliable. Un roman touchant de sincérité et de force de combativité pour s’en sortir. Je ne peux imaginer le calvaire de toutes ces années mais j’en salue le courage de les avoir surmontées.