L’embaumeur d’Isabelle Duquesnoy

Ma note : Coup de cœur

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : L’embaumeur
Auteur : Isabelle Duquesnoy
Éditeur grand format : La Martinière
Date de sortie grand format : 17 août 2017
Éditeur poche : Points
Date de sortie poche : 7 juin 2018
Nombre de pages : 480 pages

Résumé : Victor Renard n’a jamais eu de chance avec les femmes. À commencer par sa mère, l’épouvantable Pâqueline, qui aurait préféré que son frère jumeau lui survive. Puis Angélique, la prostituée, qui se moque de sa difformité et de sa « demi-molle ». Mais Victor échappe à sa condition : il devient embaumeur. Quelle meilleure situation ? Après la Révolution, les morts ne manquent pas dans Paris…

Ce que j’en ai pensé

En plein coeur de la Révolution française, à Paris, nous suivons le récit de Victor Renard, condamné à la guillotine, qui tente d’adoucir sa peine. Nous suivons comme si on y était sa vie misérable, enfant maltraité, handicapé de naissance il a un sévère torticolis qui lui fait pencher la tête constamment. Sa mère le nomme Victordu ou autres méchancetés bien senties.

Victor n’a jamais été aimé, a vécu sous les coups et dans la misère. Cette misère moyenâgeuse bien décrite avec ces rues pleines de boue, d’immondices et de dépravations. Mais un jour Victor se fait embaucher comme assistant de l’embaumeur. Il va réussir à se créer une renommée avec quelques techniques officieuses que lui permet son travail.

Dissection, odeurs de cadavre, trafic d’organes, prostitution… on est en immersion totale grâce à la plume d’Isabelle Duquesnoy, précise et affinée, pour nous décrire aussi bien que dans Le Parfum de Patrick Süskind cette vie de pauvreté et de rejet.

Bref, un roman coup de poing que j’ai adoré ! Une découverte passionnante, écrite après des années de recherches et lectures sur l’embaumement à l’époque mais aussi toute la vie parisienne. Un roman noir historique envoûtant de cruauté et de réalisme !