Les dossiers Cthulhu tome 3 : Sherlock Holmes et les Démons Marins du Sussex de James Lovegrove

Ma note : 4/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Les dossiers Cthulhu tome 3 : Sherlock Holmes et les Démons Marins du Sussex
Auteur : James Lovegrove
Éditeur grand format : Bragelonne
Date de sortie grand format : 12 février 2020
Nombre de pages :

Résumé (ATTENTION SPOIL dans le résumé mais pas dans la chronique) : Automne 1910. Voici longtemps que Sherlock Holmes et le docteur John Watson combattent R’luhlloig, l’Esprit Caché lié au professeur James Moriarty. L’Europe glisse inexorablement vers la guerre, et un autre conflit, d’ampleur cosmique, approche de son point culminant ; en une seule nuit, les membres les plus éminents du Club Diogène connaissent une mort atroce, apparemment de leur propre main. Holmes soupçonne un espion allemand qui travaille pour R’luhlloig…

Retranché sur la côte anglaise, le duo est confronté à une nouvelle menace. Trois femmes ont disparu de la ville voisine de Newford. D’après la légende, d’étranges créatures amphibies, habitant une cité bâtie au fond de l’eau, viennent sur la terre ferme tous les deux ou trois siècles chercher de nouvelles proies. Le décor est planté pour l’ultime bataille qui verra s’opposer Sherlock Holmes et John Watson aux démons marins du Sussex, et peut-être à Cthulhu lui-même…

Ce que j’en ai pensé

Et voilà cette trilogie atypique prend fin avec ce dernier tome, Sherlock Holmes et les Démons Marins du Sussex.

Je me répète mais James Lovegrove a malicieusement et habilement mêlé deux univers qui se placent originellement aux antipodes dans les catégories littéraires. Un très classique, anglais victorien, Sherlock Holmes et son monde cartésien où tout est prouvable, démontrable et anticipable ; et celui de H. P. Lovecraft, plein de mondes et bêtes étranges et surnaturelles. Il fallait bien un talent immense et une connaissance parfaite de ces deux mondes pour les regrouper sans plagier ni choquer.

Cette ultime aventure est assurément bien plus lovecraftienne qu’holmésienne et m’a un peu perdue à la fin. Mais je l’aurais été tout autant dans un roman de Lovecraft. La conclusion de ce récit et de cette trilogie n’aurait pu être plus parfaite ! Cthulhu, les Grands Anciens, R’lyeh, Sherlock Holmes et Docteur Watson m’ont accompagnés au fil de ces aventures. Les vraies aventures d’Holmes ! Car celles-ci aussi sont narrées par John Watson et il nous avoue nous avoir dupé avec celles que nous avons lues jusqu’à présent. Ce sont les véritables aventures de Sherlock. Ce détail expliqué par James Lovegrove et Watson dans leurs préfaces ajoute un réalisme au récit et les ancre dans notre réalité.

Bref, une conclusion de trilogie parfaite. Un dernier récit mixant les deux éléments avec brio et encore une enquête surnaturelle bien farfelue ! J’ai adoré cette série !