Le passager de Patrick Sénécal

Ma note : 45/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Le passager
Auteur : Patrick Sénécal
Éditeur québécois : Alire
Date de sortie au Québec : 1995
Nombre de pages : 214

Résumé : Étienne Séguin n’a pas trente ans. Originaire de Drummondville, demeurant depuis quelques années à Montréal, il vient d’accepter un poste de professeur de littérature au cégep de sa ville natale. Qu’à cela ne tienne, il fera l’aller-retour par l’autoroute 20 ; le trajet ne prend pas plus d’une heure, cela lui permettra d’écouter la radio et, surtout, d’oublier sa récente séparation !
Peu de temps après, Étienne remarque un autostoppeur, toujours posté au même endroit au moment où il passe. Pourquoi ne pas le faire monter afin de rompre la monotonie de la route ? Dès la première rencontre, le jeune homme comprend que son passager l’a connu dans son enfance. Mais voilà : Étienne souffre d’amnésie et n’a aucun souvenir de ses jeunes années. C’est alors que les questions surgissent dans son esprit : qui donc est ce passager qu’il a pris l’habitude d’embarquer ? Et qu’ont-ils fait ensemble, dans leur jeunesse ?

Ce que j’en ai pensé

Pour son second roman, Patrick Sénécal aborde un thème relativement courant dans le thriller. Bien sûr tout est dévoilé dans le bouquet final alors il vous faudra le lire pour savoir !

Il n’existe pas (encore ?) d’édition française mais les tounures québécoises sont bien passées. Je préfère même lire Sénécal en VO qu’en VF, avec ses termes et les expressions québécoises bien connues ou pas (Urban dictionnary m’a un peu aidé parfois). Je me sens mieux plongée dans l’atmosphère et l’ambiance !

Etienne Seguin, jeune prof vient d’obtenir un poste dans sa ville natale, Drummondville. Habitant aujourd’hui Montréal, il doit se taper la route plusieurs fois par semaine. Mais le poste en vaut le coup ! Les premiers jours, il croise un jeune autostoppeur qu’il ne prend pas. Mais sa curiosité l’attire étrangement vers ce jeune homme et un beau jour il s’arrête. Ils s’entendent tout de suite très bien et la routine s’installe. Alex et Etienne se donnent rendez-vous à chaque trajet de ce dernier. Peu à peu, Etienne commence à se demander s’il ne l’a pas croisé dans son passé. Son enfance ? Il a tout oublié suite à un événement traumatisant et se dit qu’il a dû connaître Alex à ce moment-là. Le doute s’immisce.

Au fil des pages, les questionnements augmentent, le comportement d’Alex devient dévient et la tension monte jusqu’à un très bon final ! Grande fan de la plume de Patrick Sénécal, j’ai décidé de lire toutes ses oeuvres, c’était ma cinquième lecture et toujours un plaisir !