Vindicta de Cédric Sire

Ma note : 4,5/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Vindicta
Auteur : Cédric Sire
Éditeur grand format : Metropolis
Date de sortie grand format : 21 mars 2019
Nombre de pages : 577 pages

Résumé : Leur plan semblait sans risque. Le bijoutier ne porterait pas plainte pour ce braquage car son argent est d’origine illégale. Damien, Élie, Audrey et Driss s’imaginaient avoir trouvé la réponse miracle à tous leurs problèmes. Mais maintenant, l’irréparable est commis et un monstre vengeur est lâché à leurs trousses.

UN FLIC EN CHUTE LIBRE

Fraîchement muté dans un groupe de surveillance, Olivier est loin d’imaginer que la planque qu’on lui a assignée fera de lui le témoin clé d’un cyclone meurtrier, dans le sillage d’un tueur glacial et méthodique que rien ne semble pouvoir arrêter. Des déserts du Moyen-Orient aux villes sombres et silencieuses du territoire français, quand la vindicte est en marche, plus rien ne peut vous sauver.

UNE TRAQUE HALETANTE SECOUÉE DE FAUSSES PISTES

Pur instrument de torture et de mort, il n’a pas de nom, pas de visage, l’habitude de tuer et un cimetière de cadavres derrière lui. Mais dans cette affaire, pas de contrat. Cette fois-ci pour lui : c’est personnel.

Ce que j’en ai pensé

Le grand Sire Cédric n’est plus mais il laisse la place au magistral Cédric Sire qui entre en fanfare avec ce nouveau nom dans l’univers 100% thriller !

La force de Vindicta c’est son rythme de folie ! Quasiment 600 pages de suspense intenable ! Dévoré en deux jours (de lumbago), il m’était impossible de lâcher ce pavé ! Les phrases courtes et le style incisif en fond un grand thriller. J’ai parfois eu l’impression de lire du Karine Giebel, dans la style et dans la profondeur des personnages.

Tout commence avec un braquage tout simple. Le bijoutier n’a aucune raison d’appeler les flics parce que ce que les 4 petites frappes qui vont lui rendre visite veulent lui voler n’est pas des plus légal. Tout doit donc se passer comme sur des roulettes. Malheureusement pour eux et heureusement pour nous, tout se complique. Les flics étaient en surveillance sur une autre affaire, les malfrats blessent sévèrement une petite fille en s’enfuyant et tout va s’effondrer, page après page.

J’ai aimé tous les personnages ! Les jeunes cambrioleurs, ce flic ripou brisé et l’homme de la vengeance ressemblant au Slender Man. J’ai beaucoup aimé l’allusion à cette légende urbaine d’ailleurs ! Cela donne un côté mystérieux mais pourtant bien réel dans le récit.

Tout va à 100 à l’heure et la vengeance avance à grand pas. Les failles des personnages s’agrandissent et les rendent plus humains et réels. La réussite est totale ! Et le twist final est grandiose ! Je surconseille !