Catégories
Luciole chroniqueuse

La Preuve des contraires de Caitlin Wahrer

Ma note : Déception

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : La Preuve des contraires
Auteur : Caitlin Wahrer
Éditeur grand format : Sonatine
Date de sortie grand format : juin 2022
Nombre de pages : 464 pages

Résumé : Vous avez aimé Gone Girl ? Big Little Lies ? Vous allez adorer La Preuve des contraires. 

Octobre 2015. Le téléphone sonne chez Julia et Tony Hall, qui vivent une existence paisible dans leur grande maison du Maine. Tony répond puis se rue au chevet de son frère, Nick. Celui-ci vient d’être admis aux urgences après avoir été violemment agressé la veille par un inconnu rencontré dans un bar. Le monde de Tony s’effondre. Et plus encore lorsque l’inspecteur Rice, chargé de l’enquête, commence à douter du témoignage de Nick. Si Tony est prêt à tout pour sauver son frère, Julia, elle, est prête à tout pour sauver son mari à la dérive.

Février 2019. Le téléphone sonne à nouveau chez les Hall. Au bout du fil, l’inspecteur Rice, à qui Julia n’a pas parlé depuis des années. À la retraite, malade, celui-ci demande à la voir. Il a des révélations à lui faire sur cette affaire qui n’a cessé de l’obséder, des révélations qui vont remettre en question toutes les apparences.

Mensonges, crimes, obsessions : ne vous fiez pas surtout pas au visage paisible des banlieues américaines.

Ce que j’en ai pensé

« Brillant » a dit Stephen King en parlant de ce roman. Son avis a attisé une curiosité qui somnolait suite à quelques autres avis positifs sur Instagram. Hélas, je suis passée amplement à côté de ce bouquin !

Nick, 20 ans, a été victime de viol. Un homme l’a dragué puis agressé dans un motel. Il décide de déposer plainte. Son frère Tony, est surprotecteur. Tony a dis-spet and de plus que son jeune frère. Ils partagent le même père alcoolique et violent et Tony a été un adulte de substitution depuis le début. La femme de Tony, Julia, ancienne avocate, est aussi un soutien sans faille dans cette historie tragique. L’inspecteur Rice, côté « flic », semble totalement dédié à l’arrestation du coupable.

Les faits se sont déroulés en 2015. C’est en 2019 que Rice vient raviver les choses auprès de Julia de manière mystérieuse. Cela donne l’occasion d’une construction passé/présent mais sans pour autant dynamiser le récit. J’y ai ressenti beaucoup de longueurs mais la chose la plus fatale c’est que je ne me suis attachée à aucun personnage principal. Du coup, le moteur pour lever tous les éléments étranges dans cette histoire était au point mort. Par curiosité, je suis parvenue à la fin, qui ne m’a pas convaincue plus que ça.

Bref, au suivant !

3 réponses sur « La Preuve des contraires de Caitlin Wahrer »

Répondre à laplumedelulu Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :