Catégories
Coups de Cœur de Luciole Luciole chroniqueuse

J’irai tuer pour vous de Henri Lœvenbruck

Ma note : Coup de coeur

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : J’irai tuer pour vous
Auteur : Henri Lœvenbruck
Éditeur grand format : Flammarion
Date de sortie grand format : 2018
Éditeur poche : J’ai Lu
Date de sortie poche : 2019
Nombre de pages : 832 pages

Résumé : 1985. Alors que Paris est frappé par des attentats, Marc Masson, un déserteur, est rattrapé par la France. Recruté par la DGSE, il est officiellement agent externe mais, officieusement, il va devenir assassin pour le compte de l’État. Alors que tous les Services sont mobilisés sur le dossier libanais, les avancées les plus sensibles sont parfois entre les mains d’une seule personne…
Jusqu’à quel point ces serviteurs, qui endossent seuls la face obscure de la raison d’État, sont-ils prêts à se dévouer ? Et jusqu’à quel point la République est-elle prête à les défendre ?
Des terrains d’opérations jusqu’à l’Élysée, des cellules terroristes jusqu’aux bureaux de la DGSE, Henri Lœvenbruck raconte un moment de l’ histoire de France – qui résonne particulièrement aujourd’hui – dans un roman d’une tension à couper le souffle.

Ce que j’en ai pensé

Il y a des livres que l’on referme le coeur serré et en miette. Cela m’arrive souvent avec Henri Loevenbruck. « Nous rêvions juste de liberté » m’avait achevée en fin de lecture. « J’irai tuer pour vous » m’a laissée dans le même état de tristesse, perdue, et peinée de laisser tous les personnages qui m’ont accompagnée quelques jours.

« Je m’appelle Marc Masson et je suis un assassin de la République. » Nom de code Hadès. Via ce personnage l’auteur nous offre une plongée abyssale dans la politique française des années 1985 et les suivantes. La France est touchée par des attentats meurtriers, des journalistes sont enlevés et séquestrés au Liban. Pour combattre les attaques extérieures, la France a la DGSE (Direction générale de la Sécurité extérieure). Mais la France ne tue pas. Officiellement. Pour cela, la DGSE engage des agents clandestins pour faire le sale boulot. C’est là que Marc/Matthieu/Hadès entre en jeu. J’espère qu’il bouleversera votre existence autant qu’il a chamboulé la mienne ! Un homme prêt à mettre en jeu sa vie pour la France qui l’oubliera au moindre problème.

Si vous cherchez les dates et les noms des faits réels, vous les trouverez. Le travail de documentation est immense et chaque détail est peaufiné (et c’est une habitude notable chez Henri Loevenbruck !). Mitterrand est à la Présidence avec Chirac en Premier Ministre et une première cohabitation. Ecouter les infos à la radio juste après la lecture a été très perturbant (surtout avec la guerre en Ukraine, le procès des attentats et la politique actuelle). L’immersion en a été d’autant plus forte ! Mais le contre-coup plus rude !

Mais revenons au point fort du roman. Marc Masson. Mon nouveau Bohème. Il est inspiré d’un ami de l’auteur. Il lui a raconté sa vie, ses aventures, ses missions. Un roman est né. Une légende. Marc m’a touchée au plus profond de mes tripes. Cette force brute d’une douceur tendre. Un roc d’une droiture infaillible. J’ai mis longtemps à comprendre les larmes en fin de lecture. Peut-être qu’Henri sait exprimer la puissance des valeurs humaines et la détresse quand elles sont brisées. C’est le mot que je retiens ici : humain.

Bref, merci Henri.

7 réponses sur « J’irai tuer pour vous de Henri Lœvenbruck »

Wooowww wooowww wooowww. La voilà la fameuse Grâce qui touche en plein cœur. Merci à toi Lucile. C’est bien ce que je pensais hier, on y laisse un bout de soi même, comme on quitte des vieux potes.

Mais moi j’avais compris ce que tu voulais dire. Faut vraiment que je le trouve ce LIVRE. Merci encore à toi Lucile.

Vous avez fait du beau boulot. La baffe, je l’ai bien sentie. Vais mettre de l’arnica. ❤️

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :