Catégories
Luciole chroniqueuse

Les Routes oubliées de S. A. Cosby

Ma note : 3,5/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Les Routes oubliées
Auteur : S. A. Cosby
Éditeur grand format : Sonatine
Date de sortie grand format : avril 2022
Nombre de pages : 352 pages

Résumé : Beauregard Montage a décidé de se ranger. Père de famille et mari aimant, il veut mettre derrière lui ses années de prison, son passé de chauffeur pour les petites frappes locales, et offrir aux siens la stabilité qu’il n’a jamais connue. Mais à Red Hill, petite ville rurale du sud-est de la Virginie aux tensions communautaires exacerbées, la vie d’un Afro-Américain ressemble encore souvent à un couteau planté sous la gorge. Et quand la pression fi nancière se fait trop forte, Beau sait qu’il n’a plus le choix : il doit reprendre du service. Le coup semble gagné d’avance : un braquage dans une petite bijouterie, une fuite sur les chapeaux de roue, une piste intraçable. Sauf que le casse tourne mal. Et que la bijouterie en question appartient à un caïd du coin, prêt à tout pour se venger. Pour Beau, le compte à rebours est lancé.

Ce que j’en ai pensé

S. A. Cosby est une connaissance de David Joy (qui a été élève de Ron Rash) et également auteur de romans noirs sur des sujets sociaux de l’Amérique. Les routes oubliées est son premier roman.

Pour moi, il y a eu un peu trop de mécanique et que voitures pour que j’accroche à fond. Pourtant le personnage de Beauregard, fils de braqueur et ex-braqueur, est très captivant avec sa force tranquille. Il s’est rangé et tient un garage. Mais les finances sont raides et quand il apprend que sa mère doit presque 50 000 dollars à sa maison de retraite, il n’hésite plus et accepte le coup qu’on lui a proposé.

Beau, c’est le chauffeur. Il aime l’adrénaline des braquages quand les sirènes sont derrière lui. Il a essayé de refouler tout ça pour sa famille mais c’est dans ses gènes. Pourtant, promis, cette fois c’est le dernier. Il braque donc une bijouterie. Le problème c’est qu’elle appartient à un caïd du coin et que ce détail ne faisait pas partie des préparatifs ! Et ça change tout !

Côté social, le récit aborde la condition des afro-americain, la pauvreté dans un bled paumé, le Comté de Red Hill. Et des braquages et autre escroqueries pour le côté noir du roman. La plume de l’auteur est cinglante. Son personnage est un roc solide dont les failles s’exposent rarement. Avec un peu moins de Fast and Furious, ça aurait presque pu être un coup de cœur !

Bref, un auteur à suivre !

3 réponses sur « Les Routes oubliées de S. A. Cosby »

Un reportage sur Rouen et ta chronique qui arrive. Ça, c’est marrant. J’aime pas trop les trucs mécaniques non plus.
Merci à toi Lucile

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :