Catégories
Coups de Cœur de Luciole Luciole chroniqueuse

Autopsies, chroniques d’un médecin légiste de Michel Sapanet

Ma note : 5/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Autopsies, chroniques d’un médecin légiste
Auteur : Michel Sapanet
Éditeur grand format : Plon
Date de sortie grand format : février 2022
Nombre de pages : 336 pages

Résumé : Pour son cinquième opus, le Dr Sapanet revient sur une trentaine d’affaires criminelles passées sous son bistouri. Fusil de chasse, couteau de cuisine, sabre japonais, strangulation, chaque méthode a laissé sur les corps des victimes une signature que l’autopsie se fait fort d’authentifier.

Parmi ces affaires, l’histoire du petit Nino, 9 mois. Sans la perspicacité de son équipe, ce dernier aurait rejoint la liste des bébés victimes de la « mort subite du nourrisson ». Mais l’autopsie confirmera de nombreux sévices dans les semaines précédant le décès et un secouage aussi violent que mortel. Quant à Marie-Lucie, 75 ans, elle aurait été inhumée après un décès qualifié de « naturel ».Tout était prêt, le cercueil sur le point d’être refermé, lorsqu’un doute a suspendu les funérailles. L’autopsie ordonnée in extremis a révélé l’ultime calvaire de la vieille dame, passée à tabac et étranglée.

Ce que j’en ai pensé

Je découvre Michel Sapanet avec ce cinquième opus de chroniques de médecin légiste. En préface, le Docteur Sapanet, médecin légiste, nous met en garde : le vrai travail d’un légiste n’a rien à voir avec ce que l’on voit dans les séries ou les films. Je suis bien d’accord sauf sur un point : l’humour noir. Le titre « Parricide la sortie », en milieu de volume m’a fait poser le livre et commander le premier volume de ces chroniques !À travers différentes affaires, le Docteur Sapanet nous explique le rôle du médecin légiste en France. Déjà, la moitié du temps est consacrée à l’établissement des rapports. Le reste se divise entre les constatations, sur place parfois, les autopsies, les reconstitutions, les procès. Une affaire peut donc rester ouverte des années selon les cas et le médecin en charge est l’expert attitré jusqu’au bout en cas de procès.Les cas sont l’opportunité de parler du traitement des morts inattendues du nourrisson, des cas qui semblent criminels et ne le sont pas, de l’établissement du protocole Codiv au premier confinement, du respect des corps après une autopsie… Les sujets sont vastes, tous passionnants, jamais voyeur. C’est un point de vue de spécialiste médical. C’est aussi net et précis que la lame d’un scalpel !Bref, vivement que la commande du premier arrive !

3 réponses sur « Autopsies, chroniques d’un médecin légiste de Michel Sapanet »

Répondre à Luciole Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :