Catégories
Luciole chroniqueuse

Point de non-retour suivi de Chasse à mort de M. J. Arlidge

Ma note : 4,5/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Point de non-retour suivi de Chasse à mort
Auteur : M. J. Arlidge
Éditeur poche : 10/18
Date de sortie poche : 2021
Nombre de pages : 192 pages

Résumé : Point de non-retour
Quand Jodie est accueillie dans son troisième foyer, elle n’a que quinze ans. Elle espère secrètement que les choses seront différentes. Qu’elle sera en sécurité. Qu’on s’occupera d’elle. Mais Jodie n’a plus personne pour la protéger. Elle doit se défendre. Elle doit changer. Jodie Haynes est poursuivie par une terrible histoire familiale, fortement médiatisée : sa sœur Marianne a assassiné leurs parents deux ans plus tôt. En arrivant dans son nouveau centre d’accueil, comme les fois précédentes, Jodie est confrontée aux regards plein de jugement des autres, enfants et adultes. Et le lieu est loin d’être un havre de paix pour les orphelins qui y habitent : violence, coups bas et agressivité règnent en maître. Quel secret cache ce sinistre foyer ? Alors que Jodie tente de comprendre, les jeunes filles se mettent à disparaître les unes après les autres. Jodie ne pourra enfin refaire sa vie que lorsqu’elle laissera son passé derrière elle et qu’elle changera de nom…
 
Chasse à mort
Helen Grace, 18 ans, sort tout juste de l’école de police et se fait engager dans le Hampshire, alors que sa sœur est en prison. Jeune et femme dans un commissariat pleins d’hommes et de machos, le choc est rude pour Helen. Surtout lorsque, sous les apparences d’un banal accident, un homme noir meurt, écrasé par un camion. La jeune enquêtrice vient rapidement à soupçonner un meurtre, car la victime porte des traces de scarifications tribales et des marques de tortures. Mais ses collègues et supérieurs refusent d’entendre sa version. Mais Helen Grace est bien décidée à faire la lumière sur cette affaire, et elle découvre bientôt une ferme qui emploie des immigrants et dont le propriétaire ne cache pas son mépris de l’enquête. L’endroit cache des travailleurs enfermés dans des cellules, enchaînés et entassés comme des esclaves. Et le plus grand obstacle d’Helen dans cette enquête va être son statut de femme dans un monde d’hommes.

Ce que j’en ai pensé

En tant que fan de la saga Helen Grace de M. J. Arlidge, je ne pouvais décemment pas passer à côté de ce recueil de deux nouvelles sur Helen avant Helen Grace.

Après lecture, je pense que pour appréhender ce recueil avec toute l’attention qu’il mérite, il faut avoir au moins lu le premier roman de la série, Am Stram Gram (le meilleur pour moi) ou tout du moins connaître un peu la vie d’Helen. Sinon, ces deux courts récits sur la jeunesse et le passé d’Helen n’auront pas grand sens. Ils ne servent qu’à raviver un peu de nostalgie entre deux sorties !

La première nouvelle se déroule pendant la quinzième année d’Helen. Elle ne s’appelle pas encore ainsi et grandit difficilement dans un centre d’hébergement. Ses parents sont morts comme on le sait. On y retrouve déjà son envie d’aider les autres avant elle-même, bonne grosse caractéristique de la personnalité d’Helen Grace.

Dans la seconde nouvelle, Helen a dix-huit ans et commence tout juste à travailler pour la police de Southampton, à la police des transports. Elle passe ses journées sur sa moto professionnelle à traquer les mauvais automobilistes. Un jour un accident lui semblera être plus proche d’un assassinat. Ses premiers pas vers la résolution de meurtres se font tôt dans sa carrière et son acharnement à tout tenter pour combattre le Mal est déjà là Même si cela peut lui couter sa jeune carrière.

Côté style, on ne perd rien de ce qu’on aime chez M. J. Arlidge. Les chapitres courts m’ont fait engloutir ces 200 pages en une journée de week-end à peine !

Bref, un must pour les fans !

3 réponses sur « Point de non-retour suivi de Chasse à mort de M. J. Arlidge »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :