Catégories
Luciole chroniqueuse

World War Z de Max Brooks

Ma note : 5/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : World War Z
Auteur : Max Brooks
Éditeur grand format : Calmann-Lévy
Date de sortie grand format : 2009
Éditeur poche : Le Livre de Poche
Date de sortie poche : 2010
Nombre de pages : 544 pages

Résumé : La guerre des zombies a eu lieu, manquant d’éradiquer l’humanité. Le narrateur, en mission pour l’ONU, a parcouru le monde pour rencontrer, dans des cités en ruine et dans les territoires les plus inhospitaliers de la planète, les survivants de ces années apocalyptiques. Le mythe des morts vivants revisité sous l’angle de la critique sociale et politique.

Ce que j’en ai pensé

World War Z de Max Brooks, le livre qui a inspiré le film. Enfin, c’est vite dit. J’aimerais qu’on m’explique l’inspiration ! L’unique point commun ? Les zombies. C’est tout, absolument rien d’autre, walou ! Vous pouvez donc indépendamment lire ce très bon livre et/ou vous divertir devant le blockbuster sans ordre précis.

Le récit est un conglomérat de témoignages recueillis par le narrateur principal. Dix ans après la fin de la Guerre Z, il fait un livre de ces histoires regroupées de part de monde, sur terre, sous terre (catacombes), sous la mer (sous-marin) et par delà l’atmosphère (dans la station ISS). L’ordre chronologique des faits est respectés, de fait, on passe des premiers symptômes à l’organisation contre l’attaque, le coeur de la guerre et la fin de celle-ci. Chaque histoires est passionnante, telle un extrait de vie de celui/celle qui la raconte, sans devenir un cours d’Histoire. Les témoins sont médecins, politiques, mécaniciens… quel que soit le grade dans la société, tout le monde a un détail à ajouter sur cette guerre de zombies qui a dévasté la planète entière. Cette manière de revenir sur cette guerre rend l’événement pourtant mondial, bien plus humain et individuel.

Comme le récit du narrateur est à la première personne, on a vraiment l’impression que l’auteur nous raconte vraiment les faits et ses rencontres de par le monde. Sans être un scénario catastrophe, bien que dans une guerre qui causé de multiples pertes, on reste dans le récit post-apocalyptique mais organisé comme un recueil de récits qui forme un tout logique et structuré. Les quelques scènes d’attaques sont décrites de manière vivaces, comme si on y était ! On voit bien la texture boueuse s’écouler des zombies atteints par les hommes (ça reste un bouquin de zombies) !

Contrairement au film (forcément je compare), on est dans l’humain qui s’organise face à la catastrophe, sans enchainer les scènes violentes. Et pourtant, les témoignages sont vifs et on sent le vécu !

Bref, à lire sans comparer avec le film !

9 réponses sur « World War Z de Max Brooks »

Faut le noter celui-ci aussi qu’elle demande ma whislist ?
J’aime pas trop les zombies moi. Ça me file la trouille.
Bises à toi Lucile

Ben oui.
As tu lu ceux de Guilermo del Toro et Chick Hogan ? La lignée. La chute. Et la nuit éternelle ? Comment j’ai aimé cette trilogie, avant de m’apercevoir que c’était qualifié de sf.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.