Catégories
Luciole chroniqueuse

Voyage au bout de l’enfer de Florent Marotta

Ma note : 4,5/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Voyage au bout de l’enfer
Auteur : Florent Marotta
Éditeur grand format : Cosmopolis
Date de sortie grand format : 2021
Nombre de pages : 557 pages

Résumé : Lucie, capitaine de police, est jetée dans le grand bain dès sa prise de commandement à la PJ de Lyon. Sa première enquête va la renvoyer face à ses propres démons et il faudra toute l’implication de son équipe pour déjouer la machination implacable qui s’est mise en place.

C’est le début de son voyage terrifiant, une piste d’ésotérisme et de sang, jusqu’au bout de l’Enfer.

Ce que j’en ai pensé

Depuis quelques années, je voulais découvrir la plume de Florent Marotta mais l’occasion ne s’était pas encore présentée. C’est chose faite avec son dernier roman, fraichement sorti chez Cosmopolis.

Rien qu’entre le titre et la couv, j’ai su que j’aurais ce que j’aime : du lourd et du mémorable ! Le marketing tient ses promesses. Cet amas de crâne illustre bien le charnier que découvre l’équipe de police lyonnaise ! Lucie, maitresse SM et nouvelle capitaine de police à la Crim’ de Lyon, doit faire ses preuves. Elle a une haine immense pour les hommes et, tant dans les donjons que dans les bureaux, elle adore leur broyer les couilles. Elle est pourtant loin de tout cliché féministe et surtout totalement perdue dans sa vie. L’enquête ne lui laissera que peu de répit pour réfléchir à ce pan personnel.

En effet, dix cadavres d’un coup d’un seul, ça cale l’ambiance « nuit blanche à la Crim' » ! Entre l’identification et les liens qui unissent ces victimes, Lucie et son équipe ont peu de temps mort. Surtout que les corps sont tous dans un sale état, éviscérés et enterrés à plusieurs mois d’intervalle. Mais un indice arrive et semble lier le tout. Un courant ésotérique à tendance sectaire unit la majorité des personnes retrouvées enterrées ensemble. La machine est lancée et l’équipe va pouvoir mettre toutes ses connaissances et son savoir-faire pour tenter de trouver l’origine de ce massacre.

Le récit est scindé en trois parties. Une centrée sur le début de l’enquête et ce courant ésotérique (regardez sur Google, vous verrez 1. qu’il existe et 2. que les noms de sociétés ou de personnes citées sont réels – mis à part les personnages fictifs of course). Une seconde partie enquête sur l’origine du Mal et la dernière, est une parfaite conclusion haletante de tout le récit. Une fin quasi cinématographique tant je m’y suis crue !

Je pense l’avoir lu à un mauvais moment car j’ai trouvé quelques longueurs mais en réalité rien en surplus. Toutefois, j’ai dévoré ce pavé de 550 pages en trois petits jours ! Ma rencontre avec le style de Florent Marotta est un succès ! Je vais me pencher sur ces autres ouvrages avec attention.

Bref, attention, ça décoiffe les âmes sensibles !

3 réponses sur « Voyage au bout de l’enfer de Florent Marotta »

J’aime quand ça décoiffe. Et ça tombe bien, il est dans ma pal. Merci à toi Lucile
Je pensais à toi hier soir, je me demandais ce que tu lisais. Maintenant, c’est fait. Ça passera très bien après ma relecture de #intuitions de Paul Cleave.
Des bises à toi.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.