Catégories
Coups de Cœur de Luciole Luciole chroniqueuse

Au-delà du mal de Shane Stevens

Ma note : Coup de coeur

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Au-delà du mal
Auteur : Shane Stevens
Éditeur grand format : Sonatine
Date de sortie grand format : 2009
Éditeur poche : Pocket
Date de sortie poche : 2011
Nombre de pages : 896 pages

Résumé : À 10 ans, Thomas Bishop est placé en institut psychiatrique après avoir assassiné sa mère. Il s’en échappe quinze ans plus tard et entame un périple meurtrier particulièrement atroce à travers les États-Unis. Très vite, une chasse à l’homme s’organise : la police, la presse et la mafia sont aux trousses de cet assassin hors norme, remarquablement intelligent, méticuleux et amoral.
Les destins croisés des protagonistes, en particulier celui d’Adam Kenton, journaliste dangereusement proche du meurtrier, dévoilent un inquiétant jeu de miroirs, jusqu’au captivant dénouement.

Ce que j’en ai pensé

Conseillé, reconseillé, surconseillé. Et pourtant, cette nouvelle pavasse qui tabasse à patienté 4 ans dans ma PAL ! Je l’ai enfin lue et comme souvent, j’ai vraiment attendu trop longtemps !

Thomas Bishop est issu d’un viol. Sa mère Sara en a subi toute sa vie par plusieurs hommes. Elle s’est mise à les haïr tous jusqu’à son jeune garçon, fouetté à la moindre occasion au seul prétexte qu’il soit de sexe masculin. À 10 ans, Thomas tue sa mère et fini à l’asile d’où il s’échappera dans sa vingtaine. Depuis il sillonne les États-Unis semant les cadavres de femmes tel un Petit Poucet machiavélique et sanguinaire ! Doté d’une intelligence hors norme et malgré une vie d’isolement, il parvient à échapper à la traque lancée derrière lui. Sara a créé une créature bien au-delà de tout Mal.

On est dans l’Amérique de Charles Manson. Les débats sur la peine de mort font rages. Les sciences comportementales arrivent à grands pas et tant mieux. Les profilers comment à pointer leur nez, même si les termes ne sont pas encore cités. Les USA ont un nouveau tueur en série, absolument dénué d’empathie, et qui a pour mission personnelle de tuer toutes les femmes. De massacrer toutes les femmes. Du monde entier.

Le récit est séparé en trois grandes parties. Une sur Thomas, sa survie organisée depuis son évasion, ses crimes atroces, ses souvenirs d’enfance; une seconde sur Adam Kenton, journaliste d’investigation, profiler avant l’heure, qui a la lourde charge de retrouver la trace de Thomas Bishop. La troisième partie est une traque de 150 pages. Le suspense, monté crescendo depuis les premières pages, devient insoutenable et ajoute une touche finale à ce chef d’œuvre de la littérature noire !

Bref, à lire d’urgence !

2 réponses sur « Au-delà du mal de Shane Stevens »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.