Catégories
Luciole chroniqueuse

Ne la réveillez pas d’Angelina Delcroix

Ma note : 4,5/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Ne la réveillez pas
Auteur : Angelina Delcroix
Éditeur grand format : Nouvelles plumes
Date de sortie grand format : 2017
Éditeur poche : Pocket
Date de sortie poche : 2019
Nombre de pages : 408 pages

Résumé : C’est en accompagnant son meilleur ami sur la tombe de sa mère assassinée il y a tout juste un an que Christelle remarque une étrange inscription : « 00F14-DÉBUT DE JEU ».
Le même jour, le corps d’un étudiant est découvert, un code gravé dans la chair : « 02F01 ».
Et c’est au tour de l’une des policières chargées de l’enquête d’en recevoir un dans son courrier : « 02F01 : le deux cherche les uns à travers l’origine. Affaibli. Disparu. Mort ? Le jeu a commencé, que le meilleur gagne, Joy ! »
Puis Christelle par SMS : « Bienvenue dans le jeu. Règle n°1 : ceux qui entrent dans la partie ne peuvent pas la quitter avant la fin. »
Qui se cache derrière ce jeu ? Quelles en sont les règles ? Et surtout, qui en réchappera ?

Ce que j’en ai pensé

« – Ça pue, dit Joy ». Ouais, quand on joue à un jeu et qu’un seul joueur connait les règles, ça pue ! Ça peut même créer quelques… tensions. Mais quand le jeu est macabre et d’inspiration nazis, on y laisse plus que des plumes ! Enquêteurs et victimes.

Les victimes, « numéro 10 », « numéro 11 » et « numéro 4 » ne me contrediront pas ! Le jeu est lancé, la règle n°1 est : On ne quitte pas le jeu. Quand Joy Morel, adjudante à la gendarmerie de Meaux reçoit un SMS avec un code lui souhaitant la bienvenue dans le jeu, c’est le début des emmerdes ! A partir de là, les cadavres vont arriver plus vite que les résultats d’analyse. Comment avancer dans l’enquête avec une case de retard sur ce tueur fou et sadique ? Très vite, Joy fait le lien entre les codes trouvés sur les scènes de crime, celui reçu par SMS et ceux utilisés par les médecins nazis, gros fans d’expériences scientifiques. Il est clair que Joy et le tueur ont un lien. Mais lequel ?

J’ai élaboré plusieurs pistes et elles sont toutes tombées à l’eau ! Angelina Delcroix m’a bien baladée pendant son récit morbide au rythme intense. J’ai été autant perdue que les gendarmes en charge de l’enquête et pourtant j’avais quelques indices avec les chapitres qui se déroulaient dans l’antre du tueur, avec les futures victimes. Mais non, le scénario est ficelé avec brio, surtout pour un premier roman ! C’est trash, c’est fluide et rapide. Les chapitres courts donnent envie d’avancer chaque fois plus. Je suis vite arrivée à la fin, grosse surprise !

Bref, une belle découverte !

5 réponses sur « Ne la réveillez pas d’Angelina Delcroix »

J’ai déjà fouillé déjà tout hier soir, je voulais « seul le silence » de RJ Ellory. Je me suis retrouvée avec « papillon de nuit » il faut it vraiment que je pousse les murs.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.