Catégories
Luciole chroniqueuse

Octobre de Søren Sveistrup

Ma note : 5/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Octobre
Auteur : Søren Sveistrup
Éditeur grand format : Albin Michel
Date de sortie grand format : 2019
Éditeur poche : Le Livre de Poche
Date de sortie poche : 2020
Nombre de pages : 736 pages

Résumé : Début octobre, dans la banlieue de Copenhague, la police découvre le cadavre d’une femme amputée d’une main. À côté du corps, un petit bonhomme fabriqué à partir de marrons et d’allumettes. Chargés de l’enquête, la jeune inspectrice Naia Thulin et l’inspecteur Mark Hess découvrent que cette figurine est porteuse de mystérieuses empreintes : celles de la fille de Rosa Hartung, ministre des Affaires sociales, enlevée un an plus tôt et présumée morte.
Thulin et Hess explorent toutes les pistes qui leur révéleraient un lien entre la disparition de la fille de la ministre et la victime à la main coupée. Lorsqu’une autre femme est tuée, selon le même mode opératoire, ils comprennent que le cauchemar ne fait que commencer…

Ce que j’en ai pensé

Vous avez été nombreuses.eux à me dire de lire Octobre. « Mais siiii, c’est un nordique avec du rythme. Promis ! ». J’en ai eu des nordiques « rythmés » et comme la notion est purement subjective, je préfère me faire mon avis. Mais sur un pavé de 730 pages, faut y aller ! Déjà, on me l’a offert, avec le même conseil, et j’ai été de nouveau curieuse tout en retardant l’échéance de lecture. Mais au moins il était dans ma PAL ! Quand j’ai lu que Søren Sveistrup était le créateur de la série danoise The Killing, je n’ai plus hésité un seul instant et j’ai eu bien raison ! (Cette série est dans mon top 5)

Au moment où la ministre Rosa Hartung reprend son poste au ministère des Affaires sociales un an après le meurtre de sa fille, le cadavre mutilé d’une femme est retrouvé. À ses côtés, est délicatement posé un bonhomme en marrons. Lorsqu’un deuxième corps vient s’ajouter à la liste, le doute n’existe plus, un assassin tordu se balade à Copenhague et sème ses personnages en marrons ! Bien évidemment les deux histoires sont liées. Mais vous pouvez compter sur l’extrême machination machiavélique à toute épreuve de l’auteur pour nous balader au fil des pages.

Les sous-histoires sont nombreuses, comme dans une série de meurtre sur une saison (comme dans The Killing quoi). Je l’ai lu comme on regarde un épisode (ou plusieurs) de temps en temps. Les 200 dernières se binge readent d’ailleurs ! Le suspense est à son comble, les pistes ne veulent pas se rejoindre parfaitement et il manque une pièce du puzzle jusqu’à la fin ultime où tout prend enfin sens et toutes questions sont résolues !

Bref, je ne verrai plus les marrons avec le même œil !

2 réponses sur « Octobre de Søren Sveistrup »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.