Catégories
Luciole chroniqueuse

Je viens de tuer ma femme d’Emmanuel Pons

Ma note : 4,5/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Je viens de tuer ma femme
Auteur : Emmanuel Pons
Éditeur poche : Arléa
Date de sortie poche : 2009
Nombre de pages : 170 pages

Résumé : « Je viens de tuer ma femme. Ce qui m’ennuie, c’est les faire-part. Je dois absolument les écrire avant d’aller à la gendarmerie. Évidemment je n’ai plus de timbres. Je lui avais pourtant demandé d’en acheter. En prévision… »

Dès lors, les événements s’enchaînent, avec une froideur et une logique implacable, étranges ou macabres, en tout cas toujours rehaussés par l’humour – noir – du narrateur, qui nous promène, de rebondissement en découvertes, dans son monde, où l’amour emprunte des voies bien surprenantes.

Ce que j’en ai pensé

Ce court roman est totalement immoral ! J’adore !! Emmanuel Pons, l’auteur a tué sa femme Sylvie (mais pas dans la vraie vie hein). Elle était chiante. Le divorce ? C’est compliqué. Là au moins c’est fastoche ! Et Sylvie attend au frais au congel la suite des événements.

Le roman débute ainsi : « Je viens de tuer ma femme. Ce qui m’ennuie, c’est les faire-part. Je dois absolument les écrire avant d’aller à la gendarmerie. Évidemment je n’ai plus de timbres. Je lui avais pourtant demandé d’en acheter. En prévision… ». Ça place l’ambiance direct ! On le comprend en quelques lignes : immoral, humoir noir de chez noir et décalage galactique avec la vraie vie de couple ! Ça plait ou pas ! Personnellement, je me suis régalée !

Manu a prévu d’aller se rendre mais il hésite finalement. Avoir sa femme silencieuse c’est pas mal quand même. Le roman faisant 170 pages, je ne peux absolument rien vous dire de plus sur ce qui s’y déroule au fil des mots sans risquer le spoil. Par contre, j’ai souri (jaune ou pas) très souvent et je me suis délectée de cet ouvrage totalement OVNI !

Bref, à découvrir, si vous aimez l’humour noir bien sûr

3 réponses sur « Je viens de tuer ma femme d’Emmanuel Pons »

Ahhh j’adore le ton sarcastique. C’est vrai qu’une femme au congélateur, ça anime moins les discussions dans le couple Je le note, merci à toi Lucile

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.