Miss Alabama et ses petits secrets de Fannie Flagg

Résumé de l’éditeur

Il est loin le temps où Maggie représentait fièrement l’Alabama, au concours de Miss America. À 60 ans, fatiguée, elle pense avoir connu le meilleur de la vie et s’apprête à mettre fin à ses jours, sur la pointe des pieds, sans gêner personne. Seulement il fallait que Brenda téléphone à ce moment-là. Deux places pour un spectacle de derviches tourneurs, dans huit jours, ça ne se refuse pas… Pour faire plaisir à son amie, Maggie accepte de retarder l’échéance d’une semaine. Et ces quelques jours vont lui montrer que l’existence a encore beaucoup plus à lui offrir qu’elle ne le croyait…

Ce que j’en ai pensé

Fannie Flagg a le chic pour créer des personnages émouvants, mélancoliques et complètement déprimés qui rencontrent des personnes pleine de peps qui vont leur sauver la vie et leur redonner la joie de vivre, au sens propre.

Après La dernière réunion des filles de la station service et Beignets de tomates vertes, on rencontre Maggie, toujours en Alabama. Maggie a le profil des personnages des romans de Fannie Flagg : la soixantaine, une vie qu’elle estime terminée et plus rien à attendre de quoi que ce soit et de qui que ce soit. Dans ce roman, ça va un peu plus loin que dans les précédents et Maggie organise son suicide. Sans tristesse. Elle en a juste marre et elle a fait le tour.

C’est sans compter sur la vie qui va se battre pour garder Maggie. Des rencontres, des surprises, des challenges, de la joie, des rires, les amies…

C’est bien écrit, c’est touchant, c’est agréable à lire. Mais j’ai moins accroché aux personnages que dans les deux romans lus précédemment. J’avais besoin d’une lecture fraîche et c’était l’idéal !

Ma note : 3/5