Rainbow de George Abe et Masasumi Kakizaki (manga en 7 tomes triplés)

Ma note : coup de coeur

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Rainbow
Auteur : George Abe et Masasumi Kakizaki
Éditeur : Kaze
Nombre de tomes : 7 triplés

Résumé : Anchan, Mario, Heitai, Kyabetsu, Suppon, Joe, Baremoto… Sept vies brisées avant d’avoir réellement commencé… Sept jeunes qui vont devoir partager la même cellule dans une prison pour mineurs. Laissés pour compte d’une société japonaise des années 50 en pleine reconstruction, ils partagent le même rêve, celui de retrouver un jour la liberté. Ils attendent qu’une lueur d’espoir apparaisse dans ce monde carcéral ténébreux, comme un arc-en-ciel qui surgirait après la pluie.

Ce que j’en ai pensé

Quelle histoire d’amitié, à la vie, à la mort, digne de celles contées par Stephen King !

Je retrouve avec joie le trait vif du mangaka Masasumi Kakizaki. J’aime toujours autant ses hachures, ses dessins sombres à la finesse parfaite sur chaque détail, sur les décors ou les personnages. Pour Rainbow, il a fait un travail accompagné par George Abe au scénario. Ce dernier souhaitait raconter sa jeunesse dans le Japon de 1950 à. Comme les héros que nous suivons, George Abe a aussi été enfermé en camp de redressement. Il a fait de la boxe comme l’un des compères de la bande.

Le lien d’amitié entre ce groupe de jeunes garçons a été immédiat. Une petite bande de nouveaux arrive dans un camp de redressement et sont enfermés dans la cellule avec un seul autre garçon. Très vite et après une bonne baston, ils savent qu’ils vivront ici le plus fort et le plus dur de leurs vies et que cette expérience douloureuse et atroce vient de sceller leur amitié pour la vie. Quoiqu’il se passe, ils seront toujours le groupe de la Cellule 6 du quartier 2.

22 tomes ou 7 en format triplés, où on suit avec tendresse et effroi le passage à l’âge adulte de ce groupe de garnements. Tous ont bien évidemment leurs défauts mais ils sont surtout d’une loyauté sans faille les uns envers les autres. J’ai été touchée par leur histoire qui est, en partie, celle du scénariste. À la fin de chaque tome, il y a un message de l’auteur qui raconte cette aventure de création de manga.

Bref, un manga un peu long mais jamais ennuyeux, sur l’amitié et la force de l’envie de survivre malgré la taille gigantesque des obstacles de la vie. Le tout sous le trait sublime de Masasumi Kakizaki !