Le fruit de mes entrailles de Cédric Cham

Ma note : 3,75/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Le fruit de mes entrailles
Auteur : Cédric Cham
Éditeur grand format : Jigal polar
Date de sortie grand format : Septembre 2018
Éditeur poche : Jigal polar
Date de sortie poche : février 2020
Nombre de pages : 3290 pages

Résumé : Vrinks, fiché au grand banditisme, finit de purger une longue peine en centre de détention quand on lui annonce brutalement que le corps mutilé de sa fille Manon a été retrouvé dans un fleuve. Fou de rage, il ne pense plus qu’à s’évader pour la venger… Amia, jeune femme d’une vingtaine d’années, prisonnière d’un sordide réseau de prostitution, réalise soudainement qu’elle va être mère ! C’est peut-être le signal qu’elle espérait pour trouver la force de fuir les griffes de ses bourreaux. La capitaine Alice Krieg, en charge du dossier Vrinks, est une flic pugnace de la brigade de recherche des fugitifs. Elle, a grandi sans père, en a toujours souffert et plus encore aujourd’hui quand elle découvre sa cruelle maladie… Le hasard va tous les faire se télescoper au cours d’une longue cavale infernale et sanglante. À la vie, à l’amour, à la mort, au destin…

Ce que j’en ai pensé

« Les polars, ça le détend et le fait voyager. » C’est la citation de Vricks, un des trois personnages de ce thriller polyphonique ultra violent. Âmes sensibles s’abstenir.

On suit donc Simon Vricks, braqueur, en taule proche de sa libération en conditionnelle. La visite surprise de son ex-femme lui annonçant la mort atroce de leur fille va chambouler sa détention tranquille. Il décide de s’enfuir et la venger. Amia, jeune prostituée dans un réseau de traite d’humains, enchaîne les passes sans répit. Torturée si elle n’est pas docile, elle découvre par hasard sa grossesse. C’est le déclic. Elle va s’enfuir pour elle et sa fille. Et Alice Krieg, flic à la recherche des fugitifs apprend une douloureuse nouvelle. Un mal la ronge.

Bien évidemment, les trois récits sont au départ sans rapport. On se doute bien qu’Alice va traquer Simon. C’est dans le résumé Jigal de toute façon. La force de ce récit, c’est la force des personnages. Leurs rages de vaincre, leurs rages de survivre à ce qui rongent leurs entrailles à tous les trois. Un deuil, un bébé issu d’une passe, une tumeur. Les liens entre les personnages sont aussi très intéressants et parfois inattendus.

J’ai regretté une fin que j’ai trouvée bâclée un peu posée comme ça. J’aurais bien voulu un peu plus de profondeur dans le lien Vricks/Amia qui se fait un peu rapidement. Un peu plus de présence d’Alicecet son histoire, plus sur ces personnages que j’ai aimé rencontrer.

Bref, un roman bien trash comme j’aime, sur des sujets forts, les femmes objets sexuels, les liens familiaux, les secrets enfouis. Des quêtes et des combats qu’on vit avec eux. Mais trop en surface pour la fin.