Survivre de Vincent Hauuy

Ma note : 4/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Survivre
Auteur : Vincent Hauuy
Éditeur grand format : Hugo Thriller
Date de sortie grand format : 19 mars 2020
Nombre de pages : 425 pages

Résumé : 2035. La Terre est en sursis : les catastrophes climatiques se multiplient, les sociétés sont en ébullition et les réserves d’eau potable se raréfient. Le survivalisme prend de l’ampleur. Survivre devient à la fois un défi et une obsession. C’est aussi le thème et le nom du grand jeu télévisé que lance le milliardaire Alejandro Perez, magnat des intelligences artificielles.

Dans l’énorme complexe construit ad hoc dans l’Idaho, le lancement de Survivre s’annonce spectaculaire. Mais lorsqu’un agent de la DGSE infiltré dans l’organisation de Perez disparaît, son frère, l’ex-journaliste Florian Starck, se décide à intégrer l’émission.
Et découvre un envers du décor aussi mystérieux que terrifiant.
Car la promesse d’un grand divertissement dissimule un objectif beaucoup plus sombre.
Dès la première épreuve, le compte à rebours commence.
Pour les candidats.
Pour Florian Starck.
Et pour nous tous.

Ce que j’en ai pensé

Survivre. En 2035. Tout ce qui est prédit aujourd’hui arrive. Réchauffement climatique (qui engendre des réfugiés climatiques), fonte des glaces et du permafrost qui dégage virus et bactéries (pas assez développé pour moi), eau raréfiée, augmentation des catastrophes naturelles amplifiées.

Le roman commence en mode survivaliste. On suit Florian qui, depuis la mort de sa femme et de sa fille dans un super ouragan, vit en ermite et en autosuffisance dans les Alpes. Sa sœur bosse à la DGSI. Lui est ancien légionnaire et ex-DGSE. Très vite il est engagé par Alejandro Perez, un milliardaire qui a créé un jeu de téléréalité de survie avec candidats et coachs. Florian a été conseillé par son frère, Pierrick, mystérieusement disparu. Il accepte dans l’unique but de mener l’enquête.

Mais il se fait prendre au jeu, comme nous. Il coache Zoé, candidate sélectionnées par une intelligence artificielle. Le tout début et la toute fin sur le collapsionisme, le survivalisme et l’état écologique de la planète m’ont passionné. Cela résonne fortement avec la crise sanitaire actuelle et la tendance écolo vers laquelle je tends de plus en plus depuis quelques temps. La plume de Vincent Hauuy, rythmée et pleine de suspense a bien augmenté mon intérêt pour le roman, qui s’éloigne de ma zone de confort. J’ai moins adhéré au milieu/fin du récit qui part en roman d’espionnage sous IA et nouvelles technologies. Heureusement le vocabulaire de l’auteur reste très accessible à tous !

Mais, le métier principal de l’auteur, concepteur de jeux vidéos, rend cet univers réaliste et malgré tout bien entraînant. Je m’attendais plus à un récit axé survie qu’espionnage et politique mais en même temps les projections géopolitiques annoncées dans le roman font frissonner !

Bref, un bon roman multigenres, qui marche à fond grâce au style inimitable de Vincent Hauuy et qui alerte sur l’évolution de notre planète.