Leçons d’un tueur de Saul Black

Ma note : 5/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Leçons d’un tueur
Auteur : Saul Black
Éditeur grand format : Presses de la Cité
Date de sortie grand format : 26 mars 2015
Éditeur poche : Pocket
Date de sortie poche : 9 juin 2016
Nombre de pages : 576 pages

Résumé : C’est une chasse au trésor sanglante, dispersée dans tout le pays. Sept jeunes femmes violées, torturées puis tuées, dans le corps desquelles on a laissé d’étranges souvenirs : une fourchette, un abricot, une grenouille en terre cuite…
Valerie Hart, inspectrice à la Brigade criminelle de San Francisco, fut la première à relier ces crimes atroces entre eux. Mais aujourd’hui l’enquête piétine. Il ne s’agit plus seulement d’éviter une huitième victime, mais de sauver la vie d’une fillette sans défense, dans une cabane isolée du Colorado… Pour elle, chaque minute compte.

Ce que j’en ai pensé

Enfin un putain de polar avec serial killers qui tabasse comme un Favan !

Une flic clichée, séparée, alcoolique à la vodka, déchet personnel. Tout pour déplaire ! Et là où Saul Black (pseudonyme d’un auteur déjà publié) est fort c’est qu’elle sort du cliché et est attachante avec ses faiblesses qui sont en fait des forces. Une flic humaine qui refuse de voir les victimes comme des personnes pour ne pas sombrer dans la tristesse des meurtres. Une flic efficace !

Mais Leçons d’un tueur, c’est en fait trois récits en parallèle. Deux des trois se lient assez vite. La troisième histoire offre une conclusion haletante haute en suspense ! 150 pages dingue !

Nell, dix ans, voit sa mère se faire agresser. Elle réussit à s’enfuir du deuxième tueur sur place. Une cavale dans la neige et la froideur du Colorado.

Pendant ce temps, Valérie Hart, la flic cliché pas si cliché s’empêtre dans une enquête d’une série de viols et meurtres. Les tueurs laissent toujours un objet dans la victime. Une trace du passage.

Valérie, Blasko ex de Valérie et flic aussi, Carla agente du FBI venue seconder et vérifier le travail de Valérie, Nell, et même les deux tueurs sont tous attachants (beaucoup moins pour les tueurs toutefois !). Et attention, en cette période d’école à la maison, ils ont une sacrée manière d’apprentissage !

Bref, un thriller qui dépote, un rythme effréné, des personnages qui font le job, une enquête au top et un final explosif ! Je me jette sur la suite, Love murder ! Obligée !