Une grande famille de Hika Harada

Ma note : 4,5/5

Fiche technique et résumé de l’éditeur

Titre : Une grande famille
Auteur : Hika Harada
Éditeur grand format : Atelier Akatombo
Date de sortie grand format : 19 mars 2020
Nombre de pages : 242 pages

Résumé : A la suite d’une bévue, Ai Kitazawa perd son travail, son mari et ses enfants. Sans ressources, elle retourne dans la maison où vit sa famille dysfonctionnelle, au beau milieu d’une banlieue sinistre. Alors que Takako, sa mère alcoolique, vient de blesser légèrement sa grand-mère Yasu d’un coup de couteau, Ai se tourne vers Miyako, une voisine qui prend soin de son grand-père.

Ce que j’en ai pensé

Avec son titre et son résumé, Une grande famille, la sortie de mars d’Atelier Akatombo, était promesse d’un bon thriller domestique. Promesse tenue !!

Atelier Akatombo est une toute jeune maison d’édition. Ce roman est ma quatrième lecture de chez eux et encore une fois un succès ! N’hésitez pas si vous chercher de la bonne littérature noire japonaise !

On suit ici Ai Kitazawa, une jeune japonaise fraîchement divorcée. Deux enfants dont son ex-mari a la garde exclusive. Ses beaux-parents qui lui font la guerre à cause de son infidélité. Elle vivote dans un minuscule studio à peine aménagé. Elle a tout perdu dans son divorce. De son côté de la famille ce n’est pas plus joyeux : sa mère vient de poignarder sa grand-mère ! Ai décide de retourner vivre chez elles et retrouve son ancienne voisine, Miyoko, avec qui elle crée de nouveaux liens amicaux. Ai découvre rapidement qu’un lourd secret se cache dans la maison voisine.

Ce premier roman d’Hika Harada est parfaitement bien ficelé ! Rebondissements, mystères dévoilés, manipulations, machinations… et une bonne scène sanglante et effroyable comme il faut pour couronner le tout. J’ai déjà lu pire mais le coté saugrenu m’a… charmée !

Bref, encore une belle lecture grâce à Atelier Akatombo ! Encore une plongée dans la société japonaise, un voyage littéraire dans ce pays que j’aimerai visiter un jour. Et encore un peu aussi de la condition féminine au Japon. Tout pour plaire !

En ces temps confinés, pensez aux livres numériques ! Lisez et soutenez auteurs, éditeurs et libraires (ceux qui livrent encore et quand les autres rouvriront leurs portes).